Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Notre pays est classé à la 84e place dans le rapport mondial du bonheur 2018

Les Algériens de moins en moins heureux

Les Algériens et le malaise existentiel. ©Archives Liberté

L’immigration, le PIB par habitant, la dystopie, la perception de la corruption, la bonté et la liberté de faire des choix sont, entre autres, les facteurs déterminants dans le classement de l’Algérie.

L’Algérie est classée à la 84e place dans l’édition 2018 du World Happiness Report (rapport mondial du bonheur-WHR) publié par l’Organisation des Nations unies (ONU). Ce rapport qui étudie l’état du bonheur dans plusieurs pays à travers le monde a également classé notre pays à la 90e place en termes d’évolution d’indices du bonheur, sachant que le WHR a intégré une nouvelle donne liée au de bonheur des immigrés.
Selon ce document de l’ONU, les critères liés à l’immigration, les questions économiques, le PIB par habitant, la perception de la corruption et la dystopie ont été déterminants dans le classement de l’Algérie. Le cabinet international de consulting basé aux États-Unis, Gallup, qui publie régulièrement des rapports et des sondages sur plusieurs domaines, dont la politique, la gouvernance économique, la santé et l’éducation, s’est basé en grande partie sur “les résultats groupés” des différents sondages produits entre 2015-2017 pour mieux développer cette étude analytique.
À ce propos, Gallup a indiqué que “ce classement prend en considération sept facteurs clé, à savoir le produit intérieur brut par habitant, l’assistance sociale, l’espérance de vie en bonne santé, la liberté de faire des choix, la bonté, la perception de corruption et la dystopie. Cette dernière est un terme utilisé comme point de comparaison avec la performance des autres pays sur les six précédents éléments”. Rédigées par un groupe d’experts indépendants, “les opinions exprimées dans ce rapport ne reflètent pas nécessairement les vues de toute organisation, agence ou programme des Nations unies”, explique encore Gallup. Toutefois, la montée du phénomène des migrants dans le monde, des réseaux de passeurs, du traitement réservé dans chaque pays aux migrants et réfugiés de guerre ont été des facteurs ayant influé sur le classement de beaucoup de pays africains et de la rive de la Méditerranée.
Cela va sans dire, l’Algérie devance le Maroc (85e place) et la Tunisie (121e). En revanche, l’Algérie a été délogée par l’Île Maurice (55e place) et la Libye (70e place) qui, selon Gallup, offrent la meilleure quiétude de vie en Afrique. Dans le continent noir, le Sénégal est classé à la 109e place, la Sierra Leone (113e), le Mali (118e), le Burkina Faso (121e), le Niger (134e), le Bénin (136e), le Togo (139e), la Guinée (140e) et le Liberia (149e). Globalement, certains pays d’Afrique ont enregistré un bond de 5 à 15 places. Mais, ce n’est guère le cas pour l’Algérie qui a perdu 2 places, le Maroc (5 places) et la Tunisie (15 places). En revanche, la tendance du bonheur est principalement dominée dans le rapport de Gallup par les pays scandinaves avec le trio historique formé par la Finlande, la Norvège et le Danemark. Les États-Unis occupent la 18e place, devancés par plusieurs pays (autrefois déclassés), à l’instar du Costa Rica.

F. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 22/03/2018 à 19h15

Ces jeunes s'ennuient. L'oisiveté. Il faut construire des villes nouvelles avec des supermarchés, des galeries, des services publics, des parcs, des attractions. Mais comme le Maire de la ville s'en fiche, tout reste à l'abandon, donc forcément les gens sont très peu intéressés à venir en Algérie. Ces jeunes font quoi : dormir, manger, fumer, regarder la télévision et flexi portable.

Commentaires
1 réactions