Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Aides du FNPOS à Tamanrasset

Les bénéficiaires ont-ils été floués ?

Des postulants, hier, devant le siège du FNPOS à Tamanrasset. © Rabah Kareche/Liberté

La colère des demandeurs exclus de la dernière liste des bénéficiaires d’aide dans le cadre du FNPOS (Fonds national de péréquation des œuvres sociales) prend sérieusement de l’ampleur à Tamanrasset. Les postulants ont procédé, avant-hier, à la fermeture du bureau relevant de l’annexe régionale d’Ouargla en signe de protestation contre “l’opacité de l’administration locale” et “l’absence de transparence dans le traitement des dossiers”. Plusieurs dizaines de postulants ont pris part à cette action motivée par “la nonchalance” des responsables de l’antenne en question, qui auraient mis le feu aux poudres en appuyant leurs décisions de rejet par des justifications non convaincantes et qui ne tiennent pas la route, se lamentent les protestataires qui ont vociféré et proféré de graves accusations à l’encontre de l’expert foncier chargé d’établir les PV de constat. “Les postulants à ce programme d’aide à l’autoconstruction, dont le montant s’élève à
500 000 Da, ont été contraints de débourser entre 6 000 et 8 000 da pour avoir ce fameux PV, considéré comme la pièce maîtresse du dossier préalablement validé par la commission engagée par le FNPOS. D’aucuns ont payé jusqu’à 25 000 DA pour avoir ce document. Le comble est que les concernés n’ont eu aucun reçu de paiement en contrepartie ni de bon justifiant cette opération qui souffre de beaucoup d’ambiguïté”, dénoncent-ils. Après une longue attente sur des charbons ardents, les demandeurs, dont le nombre était initialement arrêté à 801 inscrits, sont confrontés à d’autres problèmes “inventés de toutes pièces par l’antenne régionale du Fonds avec pour finalité de donner sens à cette mascarade qui s’apparente à un véritable scandale”. Pour avoir la version de l’administration, nous avons contacté le chargé des affaires de l’antenne locale, Karim Saïdi, cependant, il s’est refusé à toute déclaration à la presse enprétextant une réunion qu’il s’apprêtait à tenir avec le SG de la wilaya. Nous avons également essayé de joindre le responsable de l’annexe régionale d’Ouargla, cependant, toutes nos tentatives se sont avérées vaines. Nul n’était disposé à répondre à nos appels. Nous nous sommes donc contentés de la version donnée officieusement par une chargée d’études auprès du FNPOS, qui tenait à expliquer que la liste affichée n’est pas définitive et que les titulaires des dossiers rejetés peuvent adresser un recours. Concernant l’attitude de l’expert foncier, la même source a, en rejetant en bloc les accusations des protestataires, précisé qu’elle a été suggérée par les instances judiciaires locales. Pour rappel, la liste contestée contient 387 bénéficiaires sur les 420 validés. “Certains d’entre eux ne remplissent pas les conditions exigées par l’annexe régionale sans prendre en compte les spécificités de cette région saharienne”, pestent encore les postulants, non sans menacer de hausser le ton si leur problème n’est pas pris au sérieux.


RABAH KARECHE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER