Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Sur une initiative du Conseil local de l’Ordre des architectes de Tizi Ouzou

Les cadres et les travailleurs du bâtiment ont manifesté contre le système

Les architectes, pour la construction d’une Algérie nouvelle.© K. Tighilt/Liberté

Les architectes ont marché pour exiger le départ du système et l’aspiration du peuple algérien à une “Algérie nouvelle”.


Les travailleurs du secteur du bâtiment, de l’urbanisme et du BTPH notamment des architectes, des ingénieurs, des enseignants universitaires, des techniciens ainsi que des étudiants en architecture et génie civil, les organismes de contrôle CTC, de laboratoire et des artisans en bâtiment ont marché hier à Tizi Ouzou, à l’initiative du Conseil local de l’ordre des architectes, pour exiger le départ du système et l’aspiration du peuple algérien à une “Algérie nouvelle”.La manifestation a démarré à 10h depuis la place de l’ancienne mairie où un rassemblement a été organisé. Ce dernier a été suivi d’une prise de parole notamment par la présidente du Conseil local des architectes, Mlle Bouterfa Leïla qui  a déclaré : “Nous avons lancé un appel à tous les intervenants dans le domaine du bâtiment afin que ce corps puisse s’exprimer sur la situation de notre pays. Nous voulons dire, à notre façon, à ce système : dégage. Laissez-nous construire notre pays, une Algérie  de droit et de liberté où les élites et les compétences auront leur place.”  D’autres intervenants, dont de nombreux étudiants du département architecture et génie civil de l’université Mouloud-Mammeri, se sont relayés pour dénoncer “un système qui divise alors que nous voulons récupérer notre Algérie.  Nous ne voulons pas d’un régime militaire, et encore moins extrémiste, mais nous souhaitons le départ de tout le système, pour un pays de droits où les compétences seront valorisées. Le système est déjà dans la poubelle de l’Histoire et des millions d’Algériens et d’Algériennes sont en train de construire un avenir meilleur !”.Après  une courte prise de parole, les manifestants ont ensuite improvisé une marche depuis le siège de l’ancienne mairie jusqu’au monument des Martyrs situé à la sortie-ouest de la ville. Durant leur parcours, les manifestants ont brandi des banderoles sur lesquelles on pouvait lire “Système dégage. Laissez-nous construire notre Algérie”, “Les architectes de Tizi Ouzou pour un seul plan : une Algérie libre”, “Dégageons le passé et bâtissons l’avenir”, “Architectes à vos plans pour une nouvelle Algérie”.
Les manifestants ont également scandé des slogans hostiles au pouvoir tout en appelant au départ du système tels que “Les architectes s’engagent : système dégage”, “Klitou le bled ya serakine”, “Bouteflika dégage”, ou encore “Djazaïr houra démocratia”.L’action à laquelle a appelé le Conseil local de l’ordre des architectes a pris fin au centre-ville de Tizi Ouzou où la foule s’est dispersée dans le calme.
 

K. Tighilt


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER