Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Annaba

Les citoyens assurent la permanence des étudiants

Pour la troisième fois consécutive, la marche des étudiants du mardi a été assurée, hier, par les citoyens, qui ont manifesté pour changer le système et dire non à l’organisation immédiate et sans préalable d’une élection présidentielle, tel que souhaité par le patron de l’armée dans son discours de lundi. Plusieurs dizaines d’hommes et de femmes portant l’emblème national et déployant des banderoles se sont rassemblés vers 11h30 à hauteur du boulevard du 1er-Novembre avant de se diriger vers le centre-ville. Scandant des slogans hostiles aux hommes du système honni, les manifestants ont marqué une halte devant le siège de la wilaya, où ils ont observé une minute de silence, puis entonné des chants patriotiques. Une centaine de mètres plus loin, sur le Cours de la Révolution, ils ont battu le pavé autour de la place mythique de la ville côtière bondée de monde à cette heure de la journée. Comme ils le font pour les marches du vendredi, les protestataires ont revendiqué l’instauration d’un État civil et exigé le retrait de l’ANP de la scène politique. Une fois encore, c’est Ahmed Gaïd Salah, le chef d’état-major, qui a été la cible des citoyens. Soupçonné d’être le protecteur des résidus de l’ancien régime, le chef de l’armée a été invité par la foule à se plier à la volonté populaire. Ainsi, les slogans “Esmaâ ya lgaïd, dawla madaniya, machi âaskarya” (écoute Gaïd, nous réclamons un État civil, pas une dictature militaire), “Chaâb yourid listiqlal” (le peuple revendique l’indépendance) et “Makanch lintikhabat” (pas d’élections) lui ont directement été adressés.
 

A. Allia


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER