Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Mme Benghebrit l’a annoncé lundi soir

Les compositions du 2e trimestre “éventuellement” annulées

Archives-©Louiza/Liberté

La ministre de l’Éducation nationale a évoqué, lundi, l’éventualité d’annuler les examens du 2e trimestre pour les élèves de terminale. Selon l’APS, Mme Benghebrit, qui tenait une visio-conférence avec les chefs d’établissement, les inspecteurs et les directeurs de l’éducation des wilayas au sujet des problèmes liés aux absences des enseignants, a estimé que “dans l’intérêt des élèves, les examens du 2e trimestre pour les élèves de la 3e année secondaire pourraient être annulés pour rattraper le retard accusé dans les cours en raison de la grève”. La ministre annonce, également, que la mise en application de la fiche d'évaluation continue sera reportée, toujours en raison de l’absentéisme des enseignants.  
En réaction à la décision du Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l'éducation (Cnapeste) de reconduire la grève lancée le 16 février dernier, le ministère avait mis en place plusieurs mesures d’accompagnement de l’élève. Il s’agit, entre autres, de la distribution d’un CD contenant le programme de terminale, élaboré par l’Office national d’enseignement à distance (Onefd), mais aussi d’un accès à la plateforme interactive du même organisme pour chaque établissement. Ces mesures ont suscité de nombreuses réactions parmi les enseignants grévistes qui estiment que le numérique ne remplace pas la présence d’un professeur. En réponse à ces critiques, Mme Benghebrit a tenu à préciser que “l'enseignement électronique élaboré par le ministère constitue un outil d'accompagnement pour l'élève et ne peut pas remplacer l'enseignant”. L’autre argument avancé par ces détracteurs concerne les disparités en termes d’accès à l’outil informatique à travers le territoire national. À cela, le ministère répond que les chefs d’établissement ont été sommés de faciliter l’accès aux laboratoires informatiques dont ils disposent.

A. H.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER