Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Conférence nationale inclusive proposée par Amar Ghoul

Les consultations lancées vers la mi-décembre

L’initiative lancée depuis avant-hier, par Tajamoue Amel El-Djazaïr (TAJ) d’Amar Ghoul, n’est surtout pas fortuite et encore moins impromptue. Le parti pense entamer les consultations dans la deuxième quinzaine du mois en cours, soit après le congrès prévu les 13, 14 et 15 décembre. Le chargé de la communication au Taj a indiqué que la conférence sera une occasion “pour se projeter dans l’Algérie à l’horizon 2050”, précisant que “des consultations avec la classe politique seront entamées juste après le congrès du parti prévu la fin de la semaine prochaine”. Le timing et les termes choisis par le président de TAJ, pour lancer l’idée d’une conférence nationale inclusive qu’il a qualifiée, par ailleurs, de plus importante que l’élection présidentielle, laissent apparaître nettement que le régime est dans une impasse telle qu’il est, assurément, acculé à reconnaître, même à demi-mot, l’existence d’une crise en son sein et, partant, dans le pays. Contacté hier, le parti d’Amar Ghoul, par la voix de son chargé de la communication, Nabil Yahiaoui, a expliqué que l’objectif premier de la conférence “est la préparation d’un environnement serein et calme”, à partir duquel, précise-t-il, “nous pouvons tenir des consultations électorales de tous genres”. Cette affirmation équivaut, à n’en point douter, à une reconnaissance de l’existence d’un projet ficelé en haut lieu et dont TAJ n’est, au final, qu’un instrument de lancement. Toujours concernant l’importance de cette initiative, notre interlocuteur considère qu’“elle l’est d’autant plus par son contenu qui cerne toutes les problématique actuelles, y compris celles taboues”. Quels sont ces tabous ? Le chargé de la communication de TAJ estime que son parti ne pose, à vrai dire, aucun a priori pour le débat attendu autour de l’initiative, mais il a, néanmoins, souligné que “la refonte de toutes les institutions, leur modernisation et leur mise à niveau pour faire face aux défis qui s’imposent n’est surtout pas un petit chantier”, soutenant, par là même, que ces mêmes institutions, y compris celles élues, “nécessitent actuellement une consolidation, afin de rattraper les déficits et les retards”. Il a ajouté, à ce propos, que la conférence vise également “à consolider les acquis de la réconciliation nationale, afin de prémunir le pays contre d’éventuelles dérives”, mais aussi “à assurer une lutte efficace contre la corruption et les autres fléaux”. Interrogé pour savoir si le chef de l’État a accepté de parrainer l’initiative, puisque TAJ veut la mettre sous le haut patronage du président Bouteflika, Nabil Yahiaoui n’a pas estimé utile de répondre formellement à la question, préférant, explicitement, indiquer que “dès lors que l’idée est lancée, elle ne nous appartient pas, mais c’est à la classe politique de réagir”. À propos des autres objectifs assignés à l’initiative, notamment la mise sur pied d’une “Algérie nouvelle”, que le chef de TAJ assimile à une deuxième République, notre interlocuteur considère que “les objectifs sont énormes, vu les défis qui s’imposent et les risques qui nous guettent”, ajoutant que “le concept d’une Algérie nouvelle n’est surtout pas une rupture avec les réalisations d’aujourd’hui”.      

        
Mohamed Mouloudj


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER