Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le ministre se prononce sur les deux affaires

Les déclarations de Tayeb Louh sur le général Hassan et sur Rachid Mesli

©D.R.

Pour la première fois depuis le déclenchement de l'affaire du Général "Hassan", le ministre de la de la Justice et garde des sceaux, Tayteb Louh, a abordé (même si c'était juste pour éviter de répondre) le sujet. C'était ce jeudi dans des déclarations à la presse en marge d'une séance plénière de l'APN. Ainsi le représentant du gouvernement s'est contenté de déclarer que "l’affaire relève des prérogatives du tribunal militaire". Tayeb Louh a également été interrogé sur le cas de l'ex-avocat du parti dissous, Fis, en l'occurrence Rachid Mesli, arrêté il y a quelques semaines en Italie.   Après avoir confirmé que le concerné n'était effectivement plus mis en surveillance surveillée, le ministre a  précisé que durant le délai de 40 jours accordés à la justice algérienne un dossier d'extradition sera envoyé aux autorités italiennes. 

Liberte-algerie.com

@JournaLiberteDZ

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
népourêtrelibre le 18/09/2015 à 8h26

Le régime de Bouteflika condamne le putsch en Burkina Faso... Je pense qu'il aurait commencé d'abord par se condamner lui-même sur ce qu'il est en train de faire voire même le putsch de 1962 et 1965.

Commentaires
1 réactions