Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

USINE DE MONTAGE AUTOMOBILE SOVAC PRODUCTION

Les équipementiers allemands débarquent en Algérie

Usine de montage de véhicules du groupe Sovac. © D.R.

Quelque 50 hectares ont été déjà viabilisés pour accueillir les premiers sous-traitants, alors que Sovac Production procédera, très prochainement, à la signature de plusieurs protocoles d’accord avec certains de ces équipementiers, selon M. Oulmi.

Une importante délégation du géant allemand Volkswagen, spécialisés dans de la filière automobile, à savoir des équipementiers et des sous-traitants dans l’industrie automobile de renommée mondiale, a débarqué en Algérie pour s’imprégner des avancées de l’usine de montage Sovac Production, d’une part, et de prospecter sur les opportunités d’investissement pour s’installer dans l’écosystème automobile de Relizane, d’autre part.
Selon le groupe Sovac, il s’agit d’une délégation composée d’une vingtaine de sous‐traitants conduite par le vice‐président de Seat, chargé des achats, Ziegler Klaus, venue “pour promouvoir la vision et la stratégie de Volkswagen Group pour l’Algérie et son important positionnement dans la région Afrique et Mena”. Annoncé en janvier dernier, à l’occasion du lancement de la nouvelle Ibiza par le président de Seat, Luca de Meo, cette visite, la première du genre, intervient, selon la même source, “dans le cadre de la prospection des futurs équipementiers qui s’installeront autour de l’usine Sovac Production et répondant aux exigences du cahier des charges sur l’industrie automobile qui stipule l’obligation, aux producteurs nationaux, d’assurer un taux d’intégration locale de 15% à la troisième année de production et de 40% dès la cinquième année”.
Cette délégation était composée de différents fabricants de la pièce de rechange, dont des sociétés spécialisées dans la plasturgie et l’électronique, des fabricants de pièces thermoplastiques et biens d’autres équipements nécessaires pour assurer un taux d’intégration appréciable. Lors de cette visite de deux jours, le groupe Sovac et les Allemands ont élaboré un programme très riche consistant à échanger les informations sur le secteur et l’industrie automobiles, les perspectives d’investissement, notamment les facilitations accordées par le gouvernement aux investisseurs étrangers en termes de mesures fiscales et parafiscales, l’octroi du foncier industriel, l’accompagnement juridique et structurel et, enfin, les obligations faites aux investisseurs pour créer de l’emploi, développer la formation dans les métiers de l’automobile, l’exportation de la pièce de rechange et des volumes de production de véhicules, le transfert du savoir-faire et des technologies. “Cette visite a permis aux équipementiers de découvrir l’univers industriel, administratif et logistique dans lequel évoluent les entreprises en Algérie.” Ainsi, ces équipementiers se sont déplacés au port d’Oran pour pouvoir s’imprégner du processus d’importation, d’exportation, de dédouanement, de logistique et toutes autres procédures liées à l’activité industrielle. Après quoi, le groupe Sovac a organisé une série de conférences-débats avec tous les intervenants, dont les représentants du ministère de l’Industrie et des Mines, de l’Agence nationale de développement de l’investissement (Andi), du Crédit populaire algérien (CPA), de la Société générale et des responsables de la wilaya de Relizane. Présent à Relizane, le chef de cabinet du ministère de l’Industrie et des Mines  a indiqué que “l’Algérie encourage cette activité à forte valeur-ajoutée. Des mesures incitatives, notamment en matière de facilitations douanières, vont bientôt voir le jour, afin d’encourager les investisseurs à la préférence algérienne”.
De son côté, le P-DG de Sovac Production, Mourad Oulmi, a rassuré ses hôtes que “l’Algérie offre beaucoup d’avantages pour les équipementiers qui souhaitent s’installer en Algérie pour accompagner l’industrie automobile. Actuellement, l’Algérie offre un marché local d’au minimum 100 000 véhicules. Cela permettra à ces sous‐traitants d’exporter leurs pièces au groupe Volkswagen”. Selon M. Oulmi, une assiette de terrain de 50 hectares est déjà viabilisée pour accueillir les premiers sous‐traitants, et Sovac Production se prépare déjà à cette perspective en se lançant dans l’aménagement des espaces dédiés à l’activité de sous‐traitance, épargnant ainsi aux futurs investisseurs toutes les procédures administratives leur permettant de démarrer l’activité industrielle en un temps réduit. Selon le groupe Sovac, “cette délégation a été impressionnée par le potentiel économique et humain de l’Algérie, comme elle a exprimé son satisfecit quant aux perspectives d’investissement prometteuses en Algérie”. En ce sens, Sovac Production procédera, très prochainement, à la signature de plusieurs protocoles d’accord avec certains de ces sous‐traitants.


FARID BELGACEM

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER