Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

MOTORISATIONS ADAPTEES AU GAZ NATUREL COMPRIME

Les Espagnols attendent le feu vert de l’Algérie

Les Espagnols n’attendent que le feu vert du gouvernement pour s’engager dans le développement des motorisations adaptées au gaz naturel comprimé (GNC) en Algérie. Hier, lors d’un panel de discussions intitulé “Perspectives d’évolution des véhicules GPL, GNC et voitures électriques”, le directeur général du groupe Sovac, Patrice Franck, a indiqué que “les Espagnols sont prêts à transférer leur savoir-faire pour développer ce type de carburant propre. Aujourd’hui, le GNC est le carburant le plus indiqué dans les centres urbains, notamment pour l’activité des taxis”.  Pour M. Franck, il suffirait d’aller vers l’ouverture progressive des stations GNC et de convaincre le consommateur des performances de ce type de carburant pour qu’il connaisse un grand succès. “C’est faisable. Si ça fonctionne en Europe, pourquoi pas en Algérie ?”, s’est interrogé le conférencier, affirmant qu’en Espagne, le GNC a été vite adopté avant qu’il ne soit généralisé.
Interrogé pour savoir “si Naftal avait un projet sérieux et prometteur pour développer le GNC”, Mourad Nouri, directeur central à Naftal, a révélé qu’“il existe actuellement deux projets à Blida et au niveau de l’Etusa. La première station de compression vise à assurer la disponibilité du GNC sur l’autoroute Est-Ouest et le second projet vise à fournir une station de proximité pour les bus de transport de voyageurs de l’Etusa”. Selon le conférencier, si le GNC n’était pas encore développé en Algérie, c’est parce qu’il existe un vide juridique qu’il faudra combler, d’une part, et définir une politique tarifaire pour parer aux litiges, à l’image de celui qui avait opposé la SNVI à Sonatrach et qui avait abouti à la fermeture d’une station GNC, d’autre part.
Faisant partie du panel, le directeur des études et recherches à la SNVI, Mohamed Bouloufa, a annoncé que le constructeur historique s’apprêtait à lancer un prototype de camion pour les besoins des collectivités locales.
Selon M. Bouloufa, il s’agit d’un camion de ramassage d’ordures doté d’un bloc-moteur en GNC.
“Nous sommes aptes à développer cette technologie et le premier camion sortira des lignes de production avant le mois de juin prochain”, a révélé encore le conférencier.


F. B.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER