Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ils ont marché hier à Sétif

Les étudiants réinvestissent la rue

© D. R.

Après plusieurs semaines de vacances, les étudiants des deux universités de Sétif, Ferhat-Abbès El-Bez et Dr Mohamed Lamine-Debaghine El-Hidhab, se sont, dès dix heures, rassemblés devant le siège de la wilaya, lieu habituel de la manifestation contre le système en place. En effet, comme chaque mardi depuis le mois de février, hier, des dizaines, voire des centaines d’étudiants ont renoué avec la contestation.

La journée de mobilisation hebdomadaire des étudiants contre le pouvoir a aussi été une journée de détermination des étudiants pour dire, encore une fois, non à l’organisation de l’élection présidentielle par les figures qui incarnent le système de Bouteflika et à l’instance chargée de l’organiser et de la contrôler. Brandissant des pancartes ainsi que des banderoles et drapés dans l’emblème national, les étudiants des campus universitaires Ferhat-Abbès et Dr Mohamed Lamine-Debaghine ont scandé des slogans hostiles à Gaïd Salah, à Bensalah et à Bedoui. “Wallah ma rana habsine, wallah ma rana habsine, makanch l’vote, wallah ma ndirou, Bedoui wa Bensalah lazem y’tirou, hatta b r’sas w alina ytirou, wallah mana habsine” (Nous jurons que nous ne nous arrêterons pas. Il n’y aura pas de vote. Bedoui et Bensalah doivent partir quitte à nous faire tirer dessus).

Les manifestants ont rappelé que le peuple veut un État civil et non militaire : “Makanch intikhabat mâa el-îssabat” (Pas de vote avec les gangs), “Esmaâ ya l’Gaïd, dawla madania machi âaskaria” (Écoute Gaïd Salah, nous voulons un État civil et non militaire),“Chaâb yourid el-istiqlal” (Le peuple veut son indépendance), “Nous voulons un État démocratique et non despotique” et “Gaïd Salah dégage !”  Les étudiants, qui se sont donné rendez-vous pour mardi prochain, ont aussi réitéré leur refus de l’élection du 12 décembre 
prochain.
 

Faouzi Senoussaoui

 

 



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER