Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

24e mardi de mobilisation à Alger

Les étudiants, un symbole de résistance

Photo : Sihem BENMALEK

Durant la saison estivale, les étudiants maintiennent la dynamique avec l’appui des citoyens, notamment, de vieilles dames et des retraités.

Ce mardi, dès 10h du matin, ils étaient des centaines d’étudiants à occuper l’esplanade de la Place des martyrs, accompagnés par plusieurs citoyens, notamment des mamans avec leurs enfants et des personnes âgées.

En attendant que le rassemblement ne prenne forme pour entamer la marche, des débats fusionnaient entre les étudiants et les retraités. À tour de rôle, chacun prenait la parole, pour proposer des solutions de sortie de crise, mais aussi suggérer des idées pour faire partir «les résidus du système Bouteflika », au plus vite.  

Un jeune étudiant décide alors de s’exprimer à haute voix : «pour ceux qui pensent que nous allons prendre des vacances, moi, du moment que je me suis réapproprié la rue, je ne prendrai pas de vacances ! Je n’ai pas le cœur à aller me baigner pendant que mes frères sont en prison». Ses camarades répliquent : « tahia Djazaïr, tahia Djazaïr ! ». Le ton est donné.

Les étudiants sont ainsi déterminés à ne pas lâcher prise, jusqu’au départ de tout le système. Et ni la période des examens, ni la canicule ou encore les vacances, ne semblent les divertir ou les éloigner de leur préoccupation essentielle : lutter pour une Algérie nouvelle.

Fait remarquable, malgré l’absence des étudiants des autres régions, rentrés chez eux pour les vacances d’été, la mobilisation est tout de même restée intacte, et ce, grâce à l’appui et la présence des citoyens, qui depuis ces deux derniers mois, rejoignent la marche du mardi pour « les encourager à continuer en attendant la rentrée », nous témoignent-ils.

Sihem Benmalek


ARTICLES CONNEXES

  • Une foule immense à l’entame de la 39e marche des étudiants à Alger
    «Pas de vote avec les bandes mafieuses»

    C’est par milliers que les étudiants, appuyés par des citoyens de tous bords, ont entamé, ce mardi, leur 39e marche contre le système, à partir de la Place des Martyrs, à Alger. Ils scandent «Il n’y’ aura pas de vote avec les bandes mafieuses».

  • 38e manifestation des étudiants à Alger
    Ils dénoncent le verdict contre les détenus d’opinion

    Les étudiants ont pour la 38e semaine consécutive défilé dans la capitale Alger, réitérant leur rejet de la présidentielle du 12 décembre et dénonçant la peine prononcée vers 2h du matin à l’encontre des détenus d’opinion.

  • 37e manifestation du mardi à Alger
    Les étudiants appellent les magistrats à se libérer de la bande

    De nombreux étudiants ont manifesté aujourd'hui à Alger pour la 37e semaine consécutive contre le maintien du système en place et la tenue des élections présidentielles prévues pour le 12 décembre.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER