Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Elles vivaient en tant qu'otages et dans des conditions inhumaines

Les familles de deux terroristes se rendent à Jijel

©D.R.

 Deux familles de deux terroristes, se sont rendues jeudi à Djimar, près de la localité de Bouhalouane, commune de Bordj T'har dans la wilaya de Jijel, indique vendredi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN) repris par l'APS.
        "Dans le cadre de la lutte antiterroriste, deux familles de deux 
terroristes, se sont rendues le 30 juin 2016 à 22:00 dans la localité de 
Djimar, près de la localité de Bouhalouane, Commune de Bordj T'har, wilaya de Jijel/5° RM, où un détachement de l'ANP a mené dans l'après-midi d'hier une opération de ratissage qui s'est soldée par l'accrochage avec le terroriste 
dénommé "G. Mohamed Saïd" dit Saad, à l'issue duquel, sa femme et son bébé ont été touchés", précise la même source. Les deux familles sont composées de deux femmes et de neuf enfants (cinq filles et quatre garçons). 
        "La première famille est composée d'une femme et de ses 4 enfants. Elle était l'épouse de deux terroristes "B. Djamel" et "M. Abdelkader" abattus précédemment par les élément de l'ANP, respectivement en 2008 et 2014, et a 2 enfants activant parmi les groupes terroristes", a ajouté le communiqué, soulignant que cette femme a exhorté ses deux enfants "à revenir au droit chemin et abandonner l'activité terroriste". 
        "La deuxième famille est composée d'une femme et de ses 5 enfants, 
mariée avec le terroriste "G. Yazid" dénommé El-Mouthana". 
        "Ces deux familles, et notamment les enfants vivaient sous le joug 
des terroristes en tant qu'otages, et dans des conditions inhumaines, dépourvus de leurs droits élémentaires", selon la même source, qui a souligné, qu"une fois approchés par les éléments du détachement de l'ANP, ils ont saisi l'occasion et se sont rendus, afin de ne plus subir l'exploitation et la violence imposées par les terroristes".  
        "Ces résultats interviennent après les opérations menées par les détachements de l'ANP, en étroite coordination avec les différents services de sécurité et l'exploitation efficiente de renseignements", ajoute la même source qui précise que "ces deux familles sont actuellement prises en charges par les services sociaux compétents et se trouvent dans de bonnes conditions"/

 

Liberte-algerie.com/APS

@JournaLiberteDZ


ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
meliani le 02/07/2016 à 3h58

C'est insensé ! de vous intéressez à ces individus qui ne paraissent pas à plaindre dans leurs "habits d'apparats" !! ils vivaient avec des égorgeurs de leur propre gré ! c'est dégoutant ! pour ma part ce sont des familles terroristes ,des bandits qui détroussaient et tuaient et vivaient librement dans la montagne en faisant des enfants à la pelle !! quelle honte pour notre pays alors que le diable les emporte ils ne méritaient nullement LA UNE de " LIBERTÉ "

Commentaires
1 réactions