Scroll To Top

A la une / Actualité

Pour dénoncer les bavures militaires

Les habitants du village de Mehaga organisent une marche à Bouzeguène


Les habitants du village organisent, aujourd’hui, à Bouzeguène, une marche “de deuil” pacifique pour dénoncer ce qu’ils qualifient de “bavures militaires”. Pour rappel, le jeune Saïd Boubekki, dit Kaci Saïd, a été tué par erreur, le 29 novembre dernier, par des militaires qui étaient en embuscade au cœur de la forêt d'Akfadou. Saïd Boubekki, qui travaillait à l'hôpital de Tizi Ouzou, se rendait durant son temps libre dans cette forêt proche du village pour s’enquérir de la situation de ses bovins. Ce drame a plongé dans la consternation toute la région. Cette bavure n'est pas la première du genre. Tout le monde se rappelle de Dghaïmi Lounis, le chef des GLD (goupes de légitime défense), tué accidentellement en 2009.

R. N.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER