A la une / Actualité

Ils dénoncent le directeur des Moudjahidine

Les journalistes protestent devant la wilaya de Tamanrasset

Sit-in des journalistes, hier, devant le siège de la wilaya de Tamanrasset. © Kareche/Liberté

Les journalistes et correspondants de presse de la wilaya de Tamanrasset ont observé, hier mercredi, un sit-in devant le siège de la wilaya en signe de protestation contre “l’arrogance et le comportement irresponsable” du directeur local des moudjahidine qui s’est permis d’humilier publiquement notre confrère d’Echourouk TV, Cheikh LItim, à l’occasion de la célébration la journée du 8 Mai 1945. Cela s’est passé à la Maison de la culture lorsque le journaliste, invité par le wali pour couvrir l'événement, avait posé une question désobligeante au directeur mis en cause dont la responsabilité se limite à des présences sporadiques lors des Fêtes nationales ou des événements historiques, eu égard aux problèmes dans lesquels se débat son secteur et aux dossiers sur l’histoire de la Révolution qui, recouverts de poussière, se trouvent relégués au cimetière de l'oubli. En violation de la dernière instruction du wali adressée aux directeurs de l’exécutif à l’occasion de la Journée internationale de la liberté de la presse, célébrée le 3 mai dernier, le directeur des moudjahidine s’est arrogé le droit d’embarrasser notre confrère en lui intimant l’ordre de se taire avant de lui adresser une kyrielle de paroles maladroites et indignes du statut qu’il représente. Les gens de la corporation se sont rassemblés non pour dénoncer seulement cette énième humiliation à l’égard des journalistes locaux, mais aussi pour marquer leur solidarité avec ce confrère connu pour son sérieux et son abnégation. Reçus par le chef de cabinet de la wilaya, les protestataires ont exigé que des mesures soient prises à l’encontre du directeur mis en cause pour qu’il serve d’exemple à ses pairs.


RABAH KARECHE