Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

L’opération de recasement sera lancée ce matin

Les locataires de Haï Erramli relogés à Si Mustapha et à Meftah

3 650 familles habitant Haï Erramli de Semmar seront relogées à partir d’aujourd’hui. ©Ryad Kramdi/Liberté

Haï Erramli est un des plus vieux bidonvilles de la capitale dont l’existence remonte à l’indépendance de l’Algérie.
La dix-neuvième opération de relogement dans la capitale sera lancée aujourd’hui, mercredi, au méga-bidonville de Haï Erramli de Semmar et concernera 3 650 familles. C’est ce qu’a déclaré, hier, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, lors d’un point de presse qu’il a animé au siège de la wilaya. Dans sa déclaration préliminaire,  Zoukh a rappelé que ce énième programme de recasement revêt un intérêt tout particulier, puisqu’il prend en charge des résidents d’un gigantesque taudis dont l’existence date depuis 1962. Donc, et à l’issue de cet effort d’envergure de l’État, “la ville d’Alger sera enfin considérée comme une capitale sans bidonville”, a ajouté le conférencier. À signaler que les occupants de ce baraquement affirment qu’ils ont noué leurs ballots depuis au moins trois années et attendent leur transfert vers de nouveaux logements décents. Ces familles languissent dans des baraques érigées tout au long de l’oued El-Harrach et au milieu d’une décharge sauvage de l’oued Semmar bis.
Les heureux bénéficiaires seront installés dans des appartements flambant neuf dotés de toutes les commodités nécessaires. Les sites devant accueillir les ex-occupants de Haï Erramli sont la commune de Si Mustapha dans la wilaya de Boumerdès qui compte 1 588 logements et à Meftah (Blida) avec 3 555 logements. Ces nouveaux sites sont dotés de tous les équipements d’accompagnement sociaux nécessaires, dont des établissements scolaires devant assurer notamment la continuité de la scolarisation des enfants des familles bénéficiaires, puisque le recasement intervient un mois après la rentrée scolaire. En effet, le désormais ex-Haï Erramli compte pas moins de 3 500 enfants scolarisés. À noter que la cité 3 555-Logements de Meftah compte cinq groupes scolaires, deux CEM et un lycée.
En outre, deux autres groupes scolaires, un CEM et un lycée sont ouverts au niveau de la cité 1 588-Logements à Si Mustapha. Interrogé sur les conditions de déroulement de l’opération d’aujourd’hui à Semmar, le chef de l’exécutif de la wilaya d’Alger a souligné que toutes les dispositions ont été prises par ses services. Il a indiqué, à ce propos, que les staffs dirigeants des différents Epic de la wilaya d’Alger, les corps constitués de sécurité, la Protection civile, des OPGI ainsi que des agents des communes sont réquisitionnés. De ce fait, tous les moyens matériels, notamment de transport, sont mobilisés pour assurer le transfert des familles. Interrogé sur l’épineux dossier des recours formulés par les exclus, Abdelkader Zoukh expliquera que toute famille exclue d’une  quelconque opération de relogement a le droit de déposer un recours au niveau des services compétents mis en place, à cet effet.
À l’occasion, il rappellera que ses services ont enregistrés depuis le début de l’opération en juin 2014 pas moins de 7 900 recours dont
2 800 demandes ont été acceptées. “Les exclus peuvent exercer leur droit de recours, conformément à la loi.” À ce sujet, le wali affirmera que la wilaya d’Alger a intenté pas moins de 800 actions en justice pour fausses déclarations. À ce propos, ses services ont débusqué 467 faux demandeurs de logement de Haï Erramli. En guise de conclusion,  le wali a dressé le bilan de l’ensemble des opérations de logements depuis juin 2014. Il a rappelé que pas moins de 27 000 familles (y compris celles de Haï Erramli), occupant un habitat précaire, ont été relogées à ce jour.

H. H.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER