Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Bordj Bou-Arréridj

Les lycéens poursuivent la protestation

Des lycéens de plusieurs communes de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj sont sortis, hier, dans la rue, pour dire “non au planning des examens élaboré par les enseignants”. À Bordj Bou-Arréridj, après une marche organisée dans les rues du chef-lieu, les lycéens ont observé un sit-in de protestation devant la Direction de l’éducation. Les protestataires, qui ont refusé de rejoindre les bancs de l’école, réclament le report des examens du deuxième trimestre et la limitation du seuil des cours sur lesquels porteront les questions du bac, refusant toute idée liée au rattrapage de cours perdus durant la dernière grève observée par les enseignants. “Aujourd’hui, c’est dimanche, nous avons refusé de faire les compositions du deuxième trimestre”, dira un des lycéens. “Comment peut-on faire des examens après un mois de grève ?”, s’est demandé un autre lycéen. Il est à noter que le mouvement de protestation des lycéens de Bordj Bou-Arréridj intervient au lendemain du gel de la grève de leurs enseignants, affiliés au Cnapeste. Dès la reprise, leurs enseignants leur ont signifié qu’ils devaient immédiatement passer les examens du deuxième trimestre, ce qui a provoqué leur colère. “Comment osent-ils nous demander de passer les compositions du 1er trimestre, après avoir observé une grève de 5 semaines ? Ils doivent assumer leurs responsabilités, en trouvant une autre formule qui arrangerait toutes les parties”, dira une lycéenne. “Notre mouvement de protestation a débuté jeudi, mais aucun responsable ne s’est inquiété. Nous sommes livrés à nous-mêmes”, s’indigne un autre lycéen.


Chabane BOUARISSA


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER