Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Annaba

Les manifestants encore plus nombreux

Le jeûne et la température particulièrement élevée de ce vendredi n’ont pas empêché les habitants d’Annaba de sortir et de marcher, une fois encore, contre le système. Plus déterminés que jamais à faire disparaître les moindres traces de ce que représente le bouteflikisme, ils étaient plusieurs dizaines de milliers à se rassembler, dès 13h30, en face du théâtre régional Azzedine-Medjoubi et sur tout le Cours de la révolution. Une mobilisation qui a largement dépassé celle des deux derniers vendredis, selon l’estimation même des éléments des services de sécurité, lesquels avouent qu’ils tablaient sur un essoufflement du mouvement. Mais c’est l’effet contraire qui s’est produit avec ce rassemblement en tout point comparable à celui, désormais historique à Annaba, du 22 février, et cette vague humaine qui, prenant naissance aux quatre coins de la ville côtière, a littéralement submergé le centre, depuis l’enceinte de la gare maritime et la gare SNTF jusqu’en face du siège de la wilaya. Hommes et femmes de tous les âges et de toutes les conditions sociales ont battu le pavé, revêtus des couleurs nationales et brandissant des pancartes et des banderoles hostiles aux tenants actuels du pouvoir. De nouveaux slogans sont venus s’ajouter au répertoire des manifestants, à l’image de “La Gaïd Salah ! La Bensalah ! Ouahed fikom mahou salah !” (Ni Gaïd Salah ni Bensalah, aucun de vous deux ne nous convient). Des messages clairs au chef d’état-major et au chef de l’État par intérim pour leur signifier que le peuple n’accepte pas la tenue de l’élection présidentielle le 4 juillet comme annoncé. 

A. Allia


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER