Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Conflit social à Air Algérie

Les négociations au point mort

© Archives/Liberté

La crise sociale à Air Algérie n’est pas près de connaître son épilogue, en raison de l’échec des négociations entre les syndicats des mécaniciens d’avion (SNTMA) et des pilotes de ligne (SNPCA), et la direction générale. Le SNTMA a indiqué, hier, que la réunion avec la direction générale “n’a encore abouti à rien”. Et d’expliquer : “Le seul point sur lequel s'était focalisée la direction générale était la réduction de la masse salariale de 50%, proposition que nous avons rejetée catégoriquement, sachant que nous avons, dans la précédente réunion, proposé de faire un prêt à la compagnie pour lequel les modalités de remboursement seraient précisées préalablement, mais la situation est restée stationnaire, étant donné que les responsables de la direction générale hésitaient à prendre une position sur cette proposition.”

Dans un communiqué rendu public hier, le président du conseil du SNTMA, Kamel Daoui, a rappelé qu’“en date du 27 avril 2020, nous avons été destinataires d'un courrier du chef de la division des affaires générales pour assister à une réunion le 7 mai 2020, regroupant le P-DG, son staff ainsi que les partenaires sociaux dont l'objet était la réflexion pour les mesures à prendre en situation post-Covid-19”. Mais, dit-il encore, “notre surprise fut grande quand nous avons vu que les points énumérés étaient liés principalement à la révision de la convention collective et en totale divergence avec le but de la réunion cité en objet”.  
En effet, ayant pris part à cette réunion le 7 mai, le président du SNTMA a révélé que “la réunion n'a abouti à aucun accord vu que la direction n'a proposé aucune solution ni aucun plan de sauvetage du pavillon national”. 
Cependant, devant cette grisaille, le conseil syndical du SNTMA a annoncé avoir reçu “avec beaucoup d'enthousiasme” les déclarations du ministre des Transports et des Travaux publics à un média national, en date du 10 mai 2020, concernant l'installation d'une commission pour l'évaluation des pertes de la compagnie nationale afin de pouvoir apporter une aide convenablement.
La compagnie nationale aérienne Air Algérie devra faire face à un déficit financier pouvant atteindre 40 milliards de dinars d’ici à la fin de l’année, a indiqué son P-DG, Bakhouche Alleche, lors de sa rencontre avec les partenaires sociaux. Ce dernier a évoqué, lors d’une rencontre avec les syndicats, la possibilité de réduire les salaires des employés en vue d’atténuer les effets de la suspension de ses activités depuis plus d’un mois. Le porte-parole officiel d’Air Algérie a annoncé le 24 avril dernier, que la compagnie espérait “reprendre son activité au cours du mois de juillet ou au plus tard en août 2020”.

A. R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER