Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Un non-événement pour 73% des électeurs

Les partis du pouvoir se maintiennent à l’Est

Les citoyens ont boudé les urnes. © Billel Zehani/Liberté

Bien qu’éclaboussé par d’innombrables scandales au cours de sa campagne électorale, le FLN n’aura pas été affaibli autant qu’on pouvait le supposer.

En début de matinée de ce 4 mai, les rues et ruelles sont désertes. Puis, peu à peu, les grincements des rideaux des commerces se font échos. Le rituel du nettoyage devant les boutiques tire du lit les plus paresseux des riverains. Des bribes d’une conversation entre deux commerçants nous parviennent. “Ils lèvent la main pour 40 millions”. L’insinuation est on ne peut plus significative.
Ces deux-là font partie des citoyens qui bouderont les 386 centres de vote installés à travers la wilaya. À 8h, ces derniers ouvriront les portes aux
627 054 électeurs, à l’exception d’un bureau, qui restera clos. Celui-ci est à El-Djezzar. Se sentant lésés, les habitants qui y sont inscrits ne votent plus depuis des années. À 8h10, les premiers électeurs se frayent un chemin à travers l’important dispositif sécuritaire imposé à l’entrée du premier centre que nous visitons. Les femmes, quant à elles, se font attendre. À 9h45, elles sont 16 à avoir choisi entre les 21 listes en lice pour les 14 sièges de la Chambre basse du Parlement. Un record ! Car elles ne seront que 10 électrices à s’être acquittées de leur devoir, dans le bureau d’à côté, un quart d’heure plus tard. Faisant le tour des différentes salles, la déléguée de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) ne relève aucune anomalie quant au déroulement du scrutin. Cependant, des dépassements seront, au fil des heures, enregistrées, ici comme ailleurs.
À Batna-centre, le parti Echabab et le Front El- Moustakbal dénoncent la fraude qui aurait eu lieu aux centres Fatima-Guidoumi et l’Emir-Abdelkader où l’électricité a été coupée pour un temps.
Par ailleurs, certaines sources parlent de la fin du vote, en début d’après-midi, au niveau des localités d’Ouled Si-Slimane, Taxlent et Chelma. À Tilatou, des personnes non-inscrites auraient voté, à plusieurs reprises, sans être munies de procurations. Ainsi, les doléances continuent d’affluer chez le comité de surveillance des élections. À 19h, le décompte des voix n’est pas lancé comme dans les autres wilayas du pays. L’opération a été rallongée d’une heure. À cette heure, le taux de participation est aux environs de 35% avant d’atteindre les 46,27% à 20 heures. Ce qu’on aura relevé d’étonnant, durant cette journée, est la présence pesante des militants du FLN. Bien qu’éclaboussé par d’innombrables scandales au cours de sa campagne électorale, ce parti n’aura pas été affaibli autant qu’on pouvait le supposer.
Il remportera au final 9 sièges devant le RND (3 sièges) et le Front El-Moustakbal de Abdeslam Belaïd (2 sièges). Toutefois, les postulants de ce parti et d’autres seront boycottés par 53,73% d’électeurs pour lesquels ce rendez-vous électoral aura été un non-évènement.


Laldja MESSAOUDI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER