Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Salon international Alger industries

Les pouvoirs publics boudent la 12e édition

©D. R.

La 12e édition du Salon international Alger Industries a ouvert ses portes, hier, au pavillon Ahaggar du Palais des expositions des Pins-Maritimes d’Alger (Safex). Ce qui est à relever à l’ouverture du salon est qu’Alger Industries n’a pas eu droit à une cérémonie officielle d’inauguration. Point d’officiel, ni même de ruban à couper. Et pour cause, cette 12e édition, contrairement au 11 précédentes, n’a pas eu droit au parrainage du ministère de l’Industrie et des Mines.
Pourtant depuis 2007, les différentes éditions ont toujours suscité l’intérêt du ministère. En plus, Alger Industries a de tout temps été considéré comme un espace ouvert aux décideurs de tous les secteurs industriels, permettant d'identifier les opportunités d'investissement et de fournir des informations sur les développements industriels et aider à traiter les relations et les partenariats entre les acteurs du secteur. Raouf Stiti, président-directeur général de Batimatec Expo, qui déplore cette absence des pouvoirs publics, a indiqué que le non-parrainage de cette édition par le ministère de l’Industrie et des Mines n’a pas influé sur la dynamique du salon.
Au fil des années, le salon est arrivé à fidéliser un certain nombre d’entreprises, autant locales qu’étrangères, a-t-il ajouté. À travers le parrainage, a-t-il expliqué, les organisateurs voulaient que le ministère puisse communiquer sur sa stratégie. Par ailleurs, une implication des pouvoirs publics est essentielle pour le développement du salon, à l’instar de ce qui se fait avec le salon Batimatec.
Pour son promoteur, le salon se maintient année après année comme l'un des lieux de rencontre les plus importants de l'entreprise en Algérie avec un large éventail de produits et de services pour l'industrie. Cette édition, qui s’étale du 7 au 10 octobre, regroupe plus de 120 entreprises nationales et étrangères (dont 35 venues de France, d’Italie et de Chine) intervenant sur l’ensemble de la chaîne de production et des prestations industrielles. L’industrie algérienne est représentée par une centaine d’entreprises parmi lesquelles figurent de grands groupes industriels publics, notamment Gica, Sonelgaz, BCR, Getex, Divindus, Manal et EMA métro.
Cette exposition de quatre jours, qui se veut également un espace privilégié de rencontres pour les industriels algériens, décline un large éventail de services et produits pour l’industrie, notamment dans les secteurs des équipements et accessoires, de la sous-traitance, de la maintenance, des services, des machines-outils, de la sécurité, de l’automatisme, des matériaux de contrôle, de l’électronique industrielle, de la robotique, du conditionnement et du stockage. Pour le président-directeur général de Batimatec Expo, cette 12e édition s’inscrit dans la continuité des précédentes éditions avec comme constante la promotion des PME-PMI. “Notre principal objectif en tant qu'organisateurs est de développer les PME, car leur nombre reste toujours insuffisant”, a-t-il souligné. Par ailleurs, une journée d’étude est programmée demain (9 octobre) sous le thème “Réussir une intégration économique locale à travers le partenariat industriel”. Il sera question, lors de cette journée, de mettre l’accent sur l’importance stratégique du partenariat industriel pour développer l’intégration locale.
À noter aussi que la Chambre de commerce et d'industrie algéro-française (CCIAF) interviendra lors de cette rencontre pour expliquer comment cette dernière peut accompagner les entreprises algériennes à faire du partenariat avec des entreprises françaises.

Saïd Smati


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER