Scroll To Top

A la une / Actualité

Revendications des agriculteurs d’In Salah (Tamanrasset)

Les promesses de Bouazghi

Le ministre de l’Agriculture, Abdelkader Bouazghi (en blanc), en visite d’inspection, jeudi dernier, à In Salah. © R. Kareche/Liberté

Le raccordement des exploitations agricoles au réseau d’électricité, l’ouverture d’une coopérative des céréales et des légumes secs devant se charger de la semence et des intrants agricoles et l’accompagnement technique des agriculteurs de la région ont été, entre autres, les revendications soulevées, jeudi, au ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, lors de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya déléguée d’In Salah.
Se montrant très attentif aux doléances des acteurs de ce secteur prometteur, le ministre a promis de les prendre en charge avant la prochaine campagne moissons-battages. “L’État s’emploie à assurer l’accompagnement de toute initiative des jeunes, notamment ceux issus des régions du Sud, dans le domaine agricole, principalement dans le développement de la filière céréalière”, a-t-il souligné, tout en mettant l’accent sur le choix stratégique de la céréaliculture, eu égard aux potentialités agricoles dont dispose la capitale de Tidekelt.
Il a insisté sur l’implication des experts et des instituts spécialisés pour permettre aux agriculteurs de la région de se mettre au diapason des nouvelles techniques et exigences technologiques. Selon le ministre, beaucoup d’efforts ont été déployés pour booster cette filière à même d’augmenter la production tout en améliorant la qualité du produit. à Fouggaret Ezzoua, localité distante de 60 km d’In Salah, où il a supervisé la campagne moissons-battages de la saison 2018, M. Bouazghi a fait savoir que les bénéficiaires de terres agricoles relevant de cette collectivité du Grand-Sud, dont le nombre dépasse les 1 000, sont des jeunes. L’hôte de Tidekelt est ainsi revenu sur l’engagement de l’État qui mise sur l’accompagnement et l’orientation de ces jeunes pour, au mieux, capitaliser cette force humaine, en mettant en place des mesures incitatives et des dispositifs d’encouragement pour parvenir à développer ce secteur, notamment dans “cette région appelée à devenir un pôle agricole par excellence”.
à ce titre, il a invité les jeunes bénéficiaires concernés à s’inspirer des modèles réussis dans ce domaine, en citant l’exemple de l’exploitation agricole visitée. S’étendant sur une superficie de 132 hectares, dont 30 réservés à la céréaliculture, le blé dur notamment, l’exploitation en question a, faut-il le noter, été mise en service en 2015.
Selon son propriétaire, le rendement prévisionnel de cette année est estimé à 55 quintaux à l’hectare. Cela étant, une enveloppe financière de plus de 600 millions de dinars a été allouée, dont 38 consacrés à l’électrification rurale et 144 à l’équipement des exploitations agricoles accordées à 72 jeunes de la région.


RABAH KARECHE
 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER