Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Selon le dernier rapport mensuel de l’Opep

Les quotas encore dépassés

La production de pétrole brut de l'Opep a légèrement augmenté en septembre. Selon le rapport mensuel de l'organisation publié hier, la production des 14 membres de l’Opep s'est établie à 32,748 millions de barils par jour (mbj) en septembre, contre 32,659 mbj en août. Ce niveau reste supérieur au plafond de 32,5 mbj que l'Opep s'était fixé fin 2016, selon les termes de l'accord signé avec d'autres pays partenaires (dont la Russie), afin de réduire les extractions d'or noir pour limiter l'offre et provoquer une hausse des prix mondiaux du pétrole. En septembre, la production de brut a nettement augmenté en Libye et au Nigeria, deux membres exemptés de quotas, mais aussi en Irak. À l'inverse, elle a reflué au Venezuela, où la crise politique s'est doublée de sanctions américaines visant notamment l'industrie pétrolière. La production des
14 membres de l’organisation semble jouer au yoyo. Après un pic de production enregistré en juillet dernier, la production s’est tassée de 170 000 barils par jour (bpj) durant le mois d’août pour repartir en septembre, atteignant 32,748 millions de barils par jour (mbj). D’ailleurs, le manque de résolution de certains producteurs participant aux accords de production a déjà été pointé par l'Agence internationale de l'énergie (AIE), alors que l'Opep et ses partenaires doivent discuter en novembre à Vienne d'une éventuelle prolongation des quotas au-delà du terme prévu en mars 2018. Par ailleurs, les données provisoires de l'offre de septembre montrent également une augmentation de l'offre hors Opep qui a été principalement tirée par les États-Unis, le Royaume-Uni, le Brésil, le Kazakhstan et l'Azerbaïdjan. Du côté de la demande, l'Opep a relevé de 30 000 barils par jour sa prévision de croissance de la demande de pétrole cette année, reflétant la “dynamique positive en zone OCDE et en Chine”. Par conséquent, la demande mondiale pour cette année pourrait croître de 1,45 million de barils par jour, contre une précédente estimation de 1,42 million. Elle atteindrait ainsi 96,8 millions de barils par jour en 2017. L'Opep a fait part d'une révision à la hausse de même ampleur (+30 000 barils par jour) pour la demande en 2018. Enfin, le rapport mensuel de l’organisation indique que le panier de référence de l'Opep a atteint 53,44 dollars en septembre, sa valeur la plus élevée depuis juillet 2015. En termes nominaux, le prix de référence du Panier de l'Opep a augmenté de 3,84 dollars  (7,7%) de 49,60 dollars en août à 53,44 dollars en septembre.


Saïd Smati


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER