Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Blocage des comptes bancaires

Les salaires des employés du "Groupe Tahkout" ne sont toujours pas versés

Photo : D.R

La direction du « Groupe Tahkout » a publié ce dimanche un communiqué où elle dénonce de « fausses » informations relayées à propos des salaires des travailleurs, non versés au mois de juillet. Il s’agit du problème de salaires de juillet non versés à cause « du blocage des comptes bancaires par la justice», explique le communiqué. La direction du groupe a, en effet assuré qu’ « elle a pris toute les dispositions nécessaires pour verser les salaires des employés avant la fin du mois de juillet », tout en affirmant que «le non versement du salaire n’en incombe pas à l’administration ».

Dans le même communiqué, ils ont insisté sur le fait que « le groupe ne souffrait pas de difficultés financières, surtout qu’il ne bénéficie pas de crédits bancaires dans le cadre de l’investissement ».

Pour rappel, ce blocage des comptes bancaires survient après la mise en détention préventive de Mahieddine Tahkout, de deux de ses frères, Rachid et Hamid et de son fils Bilal, suspectés d'être impliqués dans plusieurs affaires liées à l'obtention d'indus privilèges.

Imène AMOKRANE


ARTICLES CONNEXES

  • Alors que 45 autres personnes sont impliquées dans l’affaire Tahkout
    Un ex-premier ministre, d’anciens et actuels ministres et walis poursuivis

    Le procureur de la république près le tribunal de Sidi M’hamed a fait savoir ce mardi qu’après l’audition de 56 personnes dans l’affaire Tahkout, le parquet a ordonné l’ouverture d’une enquête judiciaire sur 45 individus

  • Transport urbain et universitaire géré par Tahkout
    Grève inopinée

    Une grève du transport universitaire et une partie du transport public de voyageurs, géré par le Groupe Tahkout, a été déclenchée ce matin, après la mise sous mandat de dépôt de Mahieddine Tahkout, ses deux frères et son fils.

  • Justice
    Ahmed Ouyahia devant le juge d'instruction près le tribunal de Sidi-M'hamed

    L'ex-Premier ministre, Ahmed Ouyahia comparait de nouveau, dimanche après-midi, devant le juge d'instruction près le tribunal de Sidi M'hamed à Alger, a-t-on constaté sur place.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER