Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

ILS RÉCLAMENT UN POINT D’ARRÊT à KHERRATA

Les transporteurs de la ligne Sétif-Béjaïa en grève

Les transporteurs assurant les liaisons Sétif-Béjaïa et Bouandas-Béjaïa observent, depuis dimanche, un mouvement de grève pour réclamer un arrêt au centre-ville de Kherrata.
Les protestataires estiment que la situation actuelle les pénalise et pénalise les voyageurs, contraints de parcourir plus d’une centaine de mètres pour rejoindre le centre du village. “Si les transporteurs de Bouandas marquent un arrêt à Kherrata, ce n’est pas le cas de ceux de Sétif qui se dirigent directement vers Béjaïa”, estime un habitant de la localité, ajoutant que “c’est vrai que l’absence d’un arrêt au centre-ville n’est pas rentable pour les transporteurs et les habitants”. Interrogé sur les revendications des transporteurs, le P/APC de Kherrata a tenu d’abord à préciser que ce ne sont pas les transporteurs de Béjaïa qui ont observé le mouvement de grève, mais ceux de Sétif et de Bouandas, avant d’expliquer que la décision d’implanter un point d’arrêt n’a pas été prise unilatéralement mais en concertation avec les services concernés, à savoir les services de sécurité et ceux du transport. Selon lui, le point d’arrêt actuel ne pénalise nullement les voyageurs qui ne parcourent que quelque 150 m pour rejoindre le centre-ville, d’autant plus que le transport urbain existe à Kherrata. Pour l’édile communal, la présence d’un point d’arrêt pour les bus interwilaya au centre-ville de Kherrata accentuerait davantage les encombrements.
En attendant qu’une solution soit trouvée au problème, les protestataires ont décidé de poursuivre leur mouvement jusqu’à satisfaction de leur revendication.

H. KABIR


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER