Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Il les accuse, entre autres, d’AVOIR accaparé Les richesses du peuple

L’état-major de l’ANP accable les oligarques

© D. R.

Le général de corps d'armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire, n’a pas été tendre avec le clan présidentiel, hier. Dans sa communication, Ahmed Gaïd Salah n’a pas, également, épargné les hommes d’affaires qui se sont constitués en une véritable oligarchie depuis quelques années.
Ainsi, le vice-ministre de la Défense nationale n’a pas hésité à charger ces “hommes d’affaires” en les accusant, vertement, d’avoir accaparé “indûment les richesses du peuple algérien”, rappelant que le MDN veille toujours “à préserver la conception constitutionnelle de l'État, (…) et protéger le peuple d'une poignée de personnes”. Dans son réquisitoire contre l’oligarchie, le chef d'état-major explique que cette “poignée de personnes” qu’il a qualifiée, à juste titre, “de bande” “s'affaire à contourner ses revendications légitimes en fomentant des plans douteux”, tendant “à déstabiliser le pays et l'entraîner dans le piège du vide constitutionnel”. S’interrogeant sur “les moyens qui ont permis à cette poignée de personnes d'amasser des richesses immenses par des voies illégales et dans un court laps de temps, en toute impunité”, le chef d'état-major a qualifié les agissements de cette “bande” de “vastes opérations de pillage et de dilapidation”, ciblant “les potentiels et les ressources économiques et financières”, du pays, ajoutant que cette opération de pillage a été rendue possible par “la proximité et l’accointance” de cette “bande” avec “certains centres de décision douteux”. Ces “centres de décision douteux”, selon le même responsable, “tentent, ces derniers jours, de faire fuir ces capitaux volés et s'enfuir vers l'étranger”. Concernant les mesures judiciaires prises

à l’encontre de certains affairistes proches du cercle présidentiel, le vice-ministre de la Défense nationale souligne qu’il y a lieu “d'indiquer que les décisions de poursuites judiciaires contre ces derniers émanent de la justice par le biais du procureur général, mû par son adhésion aux revendications populaires insistantes”. Ahmed Gaïd Salah a informé que “des décisions préventives ont été prises à l'encontre de certains individus, leur interdisant le déplacement jusqu'à l'accomplissement des procédures d'enquête”. 
Ces mesures prises à l’encontre de ces individus sont accompagnées par d’autres, informe le vice-ministre de la Défense nationale, telle l’interdiction formelle de déplacements d’avions privés à travers les aéroports du pays. “Les structures de compétence relevant du ministère des Transports ont mis en œuvre des mesures d'interdiction de décollage et d'atterrissage des avions privés appartenant à des hommes d'affaires au niveau des aéroports du pays, conformément aux dispositions légales en vigueur”, précise le chef d'état-major de l'Armée nationale populaire.
Il faut noter que c’est la première fois que le vice-ministre de la Défense use d’un discours virulent contre le cercle présidentiel et ses proches. C’est la première fois également que l’oligarchie est chargée aussi violemment par le premier responsable d’une institution officielle de la République. 
Cette sortie du chef d’état-major de l’ANP contre l’oligarchie ne sera certainement pas sans suite. Est-ce la chute d’une oligarchie qui s’est tout permis pendant deux décennies ? Tout plaide pour une fin chaotique d’une bande de prédateurs qui se sont incrustés jusqu’aux centres les plus névralgiques de l’État.
 

Mohamed Mouloudj


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER