Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Mohamed Douibi, SG du mouvement Ennahda, à Sidi Bel-Abbès

“L’illégitimité de l’APN s’est accentuée”

Le secrétaire général du mouvement Ennahda, Mohamed Douibi, a dénoncé, hier à Sidi Bel- Abbès, la destitution du président de l’APN par la majorité parlementaire. “Nous, au sein de notre mouvement, nous estimons que les partis politiques ont le droit de bouger, mais dans le cadre du droit constitutionnel. Saïd Bouhadja est un militant du FLN et c’est à son parti de le défendre. Nous, nous défendons le principe et non les personnes, et nous estimons regrettable tout ce qui s’est passé au sein de cette assemblée”, a-t-il affirmé, soulignant qu’avant ce “regrettable événement”, l’APN était “dans l’illégitimité qui, aujourd’hui, s’est creusée davantage”. “Il aurait pu y avoir d’autres démarches et procédures légales sans pour autant aller jusqu’à cadenasser les portes du Parlement et le gel de ses activités de cette manière qui offense l’image de l’État à l’étranger”, a-t-il ajouté, lors de ce congrès de wilaya tenu au centre culturel Benghazi-Cheikh, en présence des militants de son parti. “Tout ce qu’ils ont fait est identique à ce que font les jeunes quand ils barricadent les rues avec des pierres et des pneus pour revendiquer leurs droits, et ceci est illégal”, a-t-il assuré. “Nous ne pouvons pas vivre dans les libertés politiques sans les libertés des médias, et l’exemple est là, aujourd’hui avec votre présence parmi nous, sinon personne n’entendra parler ou ne lira demain sur ce qui s’est passé lors de cette rencontre. Donc, les médias sont un enjeu politique essentiel dans la vie des sociétés et dans celle des États. Nous rejetons et nous condamnons le procès des journalistes. Au contraire, nous insistons sur la protection du journaliste et nous devons lui fournir l’information, car il est responsable de ce qu’il écrit, il a le sens du devoir national et il est le seul à travailler pour dénoncer la corruption”, a-t-il ajouté.
Mohamed Douibi a insisté sur la nécessité de la cristallisation du programme économique du pays. “L’Algérie a aujourd'hui cruellement besoin de nouvelles idées et de propositions pour que l’économie soit forte, diversifiée et libre de toute dépendance de l’étranger, et nous œuvrons à libérer l’économie du monopole de l’État”, a-t-il estimé. “Aujourd’hui, tous les projets sont entre les mains du Conseil national de l’investissement, et c’est lui seul qui a le pouvoir de les accorder à qui il veut. Donc, ceci est contraire au principe de l’économie de marché. En ce qui nous concerne, tout cela doit être dans le cadre de la loi, loin de la domination du pouvoir exécutif. Aussi, il est temps de trancher concernant le problème du foncier agricole, sinon on ne pourra jamais avoir le rendement espéré”, a-t-il averti.

A. BOUSMAHA

ARTICLES CONNEXES

  • Talaie El-Houriat à propos de la crise à l’APN
    “L’enjeu reste le contrôle du pouvoir après 2019”

    Cette crise, estime le parti présidé par Ali Benflis, “a montré la faiblesse du régime à gérer ses contradictions et à transcender ses clivages”, du fait “du vide politique au sommet de l’État”.

  • Ramdane Taâzibt, porte-parole du PT, à Annaba
    “La solution à la crise existe et elle est politique”

    “La campagne pour une Assemblée nationale constituante comme véritable sortie de crise se poursuit partout dans le pays”, a insisté, hier, à Annaba, Ramdane Youcef Taâzibt, à l’ouverture de la réunion de coordination du Parti des travailleurs.

  • Ils participent aujourd’hui à la réunion de la Commission des finances de l’APN
    Le PT, le RCD et le MSP renouent avec la vie parlementaire

    Bien que convaincus des faiblesses, de la soumission et même du manque de représentativité de l’Assemblée nationale, les trois partis estiment inopérant(...)


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER