Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

la formule est dénommée “Ijara Tamlikia”

Logement : la nouvelle offre de la Cnep-Banque

Souhila Kourta, responsable du projet financement alternatif à la Cnep-Banque. ©D. R.

Le client choisit le logement auprès d’un promoteur ou d’un particulier, se rapproche de la Cnep-Banque qui, après analyse du dossier, l’acquiert et le loue au client, pour une durée déterminée, à l’issue de laquelle elle lui cède le logement.

La Cnep-Banque lancera, la fin du mois en cours, une nouvelle formule de financement du crédit au logement, dénommée “Ijara tamlikia”. “C’est une formule alternative au financement conventionnel”, nous a expliqué Mme Souhila Kourta, chef de projet financement alternatif au niveau de la Cnep-Banque, en marge de la rencontre sur l’épargne, organisée avant-hier au niveau du nouveau siège de la banque à Chéraga (Alger). En d’autres termes, contrairement au financement classique à travers lequel la banque accorde un crédit avec un taux d’intérêt pour l’acquisition d’un logement avec cette nouvelle formule : “La banque acquiert un logement choisi par le client, puis elle le lui loue pendant une durée déterminée dans le contrat,  moyennant le paiement de loyers fixes.” Concrètement, le client choisit le logement qu’il souhaite acheter chez un promoteur immobilier ou un particulier. Il se rapproche d’une agence de la Cnep-Banque. Cette dernière procède à une analyse de son dossier, sur la base de ses revenus. La banque, par la suite, acquiert le logement selon les recommandations et les orientations du client. Elle met en location au client le logement, pendant une durée déterminée dans le contrat, moyennant des loyers fixes sur toute la durée. À la fin de la durée prévue dans le contrat, la banque cède le logement au profit du client. La Cnep-Banque applique une marge de profit sur le bien. En d’autres termes, la banque cède le logement avec un prix légèrement supérieur par rapport à celui affiché par le promoteur immobilier ou le particulier. Mais le prix de la vente du logement est connu dès la signature du contrat de location. Mme Souhila Kourta indique que “le client saura le niveau des loyers qu’il aura à payer, le jour où il s’adressera à l’agence pour l’analyse de son dossier”. Le loyer ne doit pas dépasser 30% à 50% du salaire du client. Pour être éligible à la formule “Ijara tamlikia” de la Cnep-Banque, il faut être de nationalité algérienne. Le postulant doit disposer d’un revenu régulier supérieur ou égal à 30 000 DA pour les salariés et 50 000 DA pour les professions libérales. Il doit, également, être âgé de 21 à 70 ans à la date de la demande de financement. La durée du financement (période de location) peut aller de 2 à 30 ans. Le montant de financement dépend du revenu et de l’âge du client. Mme Souhila Kourta a évoqué la possibilité de s’associer à un codébiteur. “Le débiteur doit avoir un lien de parenté direct”, a-t-elle souligné, ajoutant que le produit s’adresse aussi aux Algériens qui résident à l’étranger. Mme Souhila Kourta a indiqué, par ailleurs, que la Cnep-Banque travaille pour le lancement de nouveaux produits islamiques, d’épargne et de finances. “C’est un nouveau métier”, explique-t-elle, insistant sur la formation des collaborateurs. Dans un premier temps, dans le cadre de la finance islamique, la Cnep-Banque vise le segment des particuliers et du logement. Dans une deuxième phase, la banque pourrait s’intéresser au financement de la consommation, notamment les véhicules fabriqués en Algérie, et proposer des produits d’épargne basés sur des contrats Moudharaba.  

Meziane Rabhi


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER