Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Collecte des signatures pour le candidat Makri

L’opération avance malgré les blocages

Abderrezak Makri (au milieu), président du MSP. © Louiza Ammi/ArchivesLiberté

Le parti a mis en place une instance nationale chargée de l’élection présidentielle, qui a tenu, hier, sa première réunion et ce, dans la perspective d’étendre ses démembrements au niveau des wilayas et des communes.

Pour le candidat à l’élection présidentielle, Abderrezak Makri, l’opération de collecte des signatures est déjà lancée par son parti le MSP, dont les militants mènent un véritable “travail de fourmi”, assure-t-on chez cette formation. C’est fort de l’expérience des précédentes participations que le parti compte aller au-delà des chiffres exigés par la loi. Soit rassembler quelque 1 500 signatures d’élus et une centaine de milliers de citoyens. Pour ce faire, le parti a mis en place une instance nationale chargée de l’élection présidentielle pour le candidat Abderrezak Makri, qui a tenu, hier, sa première réunion sous la direction du vice-président, Abderrahmane Benferhat, et ce, dans la perspective d’étendre ses démembrements au niveau des wilayas et des communes. “Nous avons entamé la récolte des signatures, depuis l’annonce de la candidature de notre candidat”, a indiqué le chargé de communication du parti, Benadjmia Bouabdellah, qui a assuré que le parti reçoit “des signatures par milliers, quotidiennement”. Ainsi, précise-t-il, s’agissant des élus, “nous avons atteint le seuil des 600 signatures comme l’exige la loi, et nous comptons aller au-delà, pour atteindre probablement jusqu’à 1 500 signatures”. Le porte-parole du MSP a fait état “d’une mobilisation totale des militants du parti dans les communes et les wilayas”, ajoutant que “l’appareil électoral du MSP a démarré en force pour la campagne de collecte de signatures et la préparation pour l’entrée dans cette bataille électorale”. Lors de cette opération, le staff d’Abderrezak Makri ne se contente pas de rassembler les chiffres officiels comme le requiert la loi, à savoir 60 000 signatures, mais de “largement dépasser une centaine de milliers”, a affirmé notre interlocuteur. S’agissant toutefois du déroulement de l’opération, le représentant du MSP a fait état de difficultés “différentes d’une wilaya à une autre”, en expliquant que “certains bureaux communaux et de wilaya ont fait face à quelques entraves administratives mais qui se sont limitées au plan local, sans incidence sur l’opération”. En revanche, dit-il, “il y avait une grande affluence dans nos bureaux, et une volonté de soutenir la candidature d’Abderrezak Makri”.
Le staff de campagne, qui s’est réuni hier, a planché sur les préparatifs en relation avec la candidature de M. Makri. Il s’agit pour le centre opérationnel de veiller “au suivi de l’opération de collecte de signatures des citoyens et des élus, à la manière de gérer la campagne électorale future sur les plans de la communication, notamment sur les réseaux sociaux, des finances et des relations publiques ainsi que du renforcement des soutiens à notre candidat lors de la campagne ou lors du scrutin”, a expliqué M. Benadjmia. Ce qui prouve, selon lui, que “nous sommes prêts à entrer dans cette opération avec tout le sérieux qu’elle suppose, pour atteindre le résultat escompté”, a-t-il affirmé. Le représentant de Makri a, en outre, soutenu que son candidat n’a reçu l’aide d’aucun autre parti. “Cela ne pose aucun problème pour nous. Il s’agit d’une opération routinière et facile. Car, elle est le résultat d’un travail permanent qui s’étend à tous les mandats passés. Nous n’allons pas vers les citoyens uniquement lors de l’opération électorale, mais durant les cinq années”, conclut-il.


AMAR R.

 

ARTICLES CONNEXES

  • recueil de signatures
    Le PT fera son bilan à la fin de la semaine

    Le Parti des travailleurs (PT), dont les consultations sont en cours avec sa base militante pour décider de la meilleure option à prendre vis-à-vis

  • Le directoire de campagne installé avant l’annonce officielle de la candidature de bouteflika
    5e mandat : le décor avant le show

    Abdelmalek Sellal est rappelé par le clan présidentiel pour être nommé directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika. Il sera secondé par Mustapha Rahiel et Amara Benyounès à la communication.

  • Son staff de campagne interpelle le ministre de l’Intérieur
    Ali Ghediri victime d’entraves et de filature

    Des agents d’APC découragent les électeurs qui souhaitent parrainer la candidature du général à la retraite, qui vise la collecte de 500 000 signatures.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER