Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Elle récuse le jugement prononcé par la cour d’appel militaire de blida

Louisa Hanoune fera appel

Louisa Hanoune, SG du PT. © Archives Liberté

Suite à sa libération, après neuf mois d’emprisonnement et sa condamnation, dans son procès en appel, à une peine de 3 ans de prison dont 9 mois fermes, la secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, a déclaré qu’elle “récusait ce jugement et qu’elle ferait appel pour être acquittée purement et simplement”.

C’est ce qu’a indiqué le  bureau politique du Parti des travailleurs dans un communiqué rendu public, hier, qui, en rappelant les circonstances de sa libération, a estimé qu’“il s’agit là d’une nouvelle démonstration d’un procès politique avec un verdict arrangé”. “La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, est libre.

Après neuf mois d’emprisonnement arbitraire, la  cour  d’appel  du  tribunal militaire de Blida, qui a abandonné  les deux chefs  d’inculpation :  complot contre l’autorité de l’État et atteinte à l’autorité de l’armée pour lesquels il avait condamné Louisa Hanoune à 15 ans de prison ferme en première instance, a requalifié l’accusation en  ‘non-dénonciation d’une réunion secrète’ et a décidé d’une peine de 3 ans de prison dont 9 mois fermes pour ce nouveau chef d’accusation”, a rappelé le PT.

“La direction du Parti des travailleurs et ses militantes et militants expriment le bonheur de retrouver leur secrétaire générale libre, mais n’acceptent pas ce jugement parce que Louisa Hanoune n’a rien fait pour être condamnée”, a souligné le PT. Et de saluer le collectif d’avocats “qui l’a défendue avec une immense volonté et un engagement exemplaire”.

Le PT a  aussi  adressé  ses  remerciements  à  “tous  les  partis,  syndicats, associations, organisations des droits  de  l'Homme,  les  personnalités,  les militants du parti et plus généralement tous les Algériennes et les Algériens qui ont soutenu les campagnes pour la libération de Louisa Hanoune lancées par le PT et le Comité national pour la libération de Louisa Hanoune, présidé par la moudjahida Zohra Drif-Bitat”.

Le  PT  a  également  adressé  son  “salut aux organisations  du  mouvement ouvrier, des partis démocratiques et des organisations des droits de l'Homme du monde entier qui n'ont cessé de mener la campagne d’exigence démocratique de libération de Louisa Hanoune”.

Et dans ce cadre, “il adresse un salut particulier aux organisations et militants politiques et syndicaux membres de l’Entente internationale des travailleurs et des peuples grâce auxquels cette campagne internationale a été menée dans 101 pays”. Le PT soutient, en outre, que, comme l’a déclaré Louisa Hanoune à sa sortie de prison, “la joie de retrouver la liberté ne serait totale qu’après la libération de tous les détenus politiques et d’opinion”.
 

A. R.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER