Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Consécration de YenNayer journée chômée et payée

Louisa Hanoune : “Une avancée historique”

©D. R.

Mme Hanoune a félicité le peuple algérien “pour cet acquis” et salué les étudiants ayant mené les manifestations pacifiques en Kabylie et à Batna.

La décision de Bouteflika de consacrer Yennayer, premier jour de l’an berbère, journée chômée et payée, et son instruction donnée lors du dernier Conseil des ministres au gouvernement pour “ne ménager aucun effort” pour la promotion de la langue et de la culture amazighes et sa généralisation dans l’enseignement apportent, comme il fallait s’y attendre, de l’eau au moulin de Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), dont le rejet à l’APN de l’amendement de la députée Nadia Chouitem portant sur le même sujet ayant provoqué des manifestations en Kabylie et dans d’autres régions berbérophones. À cette occasion, Bouteflika avait également “chargé le gouvernement d'accélérer la préparation du projet de loi organique portant création d'une Académie algérienne de la langue amazighe”. D’où l’accueil avec grand enthousiasme de ces décisions par la patronne du PT qui les qualifie “d’avancée historique” et de “victoire pour la démocratie”. “C’est une avancée historique de la question amazighe. C’est une victoire pour la démocratie”, a-t-elle, en effet, déclaré, hier, à l’ouverture de la réunion nationale des élus du PT. Mme Hanoune a félicité non seulement le peuple algérien “pour cet acquis”, mais aussi les étudiants ayant mené les manifestations pacifiques en Kabylie et à Batna. “Je tiens à saluer particulièrement les étudiants ayant mené, en Kabylie et dans la région des Aurès, des manifestations pacifiques et non pas anarchiques comme qualifiées à tort par Ouyahia”, a-t-elle tenu à clarifier. Elle accuse également le Premier ministre de “criminaliser l’acte parlementaire” pour avoir qualifié l’amendement proposé par la députée du PT de “manœuvre démagogique”. Des propos qui, estime-t-elle, participent de la “criminalisation” de l’acte parlementaire. Mme Hanoune s’en prend également à la “clientèle” dans son ensemble, incarnée notamment par le FLN et le RND, qui s’était déchaînée contre son parti pour avoir proposé cet amendement. “Où sont passées les voix qui, tout en parlant au nom du Président, se sont attaquées au PT et l’ont accusé de manipulateur ? Que vont-ils dire aujourd’hui que le Président vient de décider le contraire de ce qu’ils réclamaient ?”, s’interroge Mme Hanoune pour qui les décisions tombent à point nommé pour “renforcer le ciment de l’unité nationale ».  “Le temps a fini par nous donner raison”, se satisfait Mme Hanoune qui rappelle que “les combats perdus sont ceux que l’on ne mène pas”. Ainsi, elle croit plus que jamais en son autre combat, à savoir celui d’inciter le président de la République à accepter d’aller vers l’organisation d’élections transparentes pour l’élection d’une Assemblée constituante afin d’amorcer le changement démocratique tant espéré. “Les décisions prises par Bouteflika pour promouvoir tamazight renforcent notre détermination à poursuivre notre combat pour la convocation d’une Assemblée constituante pour sauver le pays du chaos, qui prend, de notre point de vue, tout son sens. C’est une question d’existence parce qu’il s’agit de reconstruire l’État, ses institutions sur des bases saines, démocratiques et transparentes et, par la même, d’immuniser complètement le pays contre les dangers internes et externes”, a-t-elle déduit, non sans inviter les militants du PT à se mobiliser davantage durant l’année prochaine qui, alerte-t-elle, s’annonce sous de mauvais auspices.

Farid Abdeladim


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 31/12/2017 à 8h28

Elle gagne 500 000 dinars par mois à raconter des salades du matin au soir. Il faut aller travailler 12 heures par jour dans une usine et vous verrez la différence entre votre blabla quotidien et la réalité.

Commentaires
1 réactions