Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Destruction du stock restant de mines antipersonnel

L’Union européenne félicite l'Algérie

La délégation de l'Union européenne (UE) à Alger a félicité, hier, l'Algérie pour la destruction du stock restant de mines antipersonnel, qualifiant le pays d’“exemple à suivre”. “La délégation de l'UE (en Algérie) souhaite féliciter la République algérienne démocratique et populaire pour la destruction du stock restant de mines antipersonnel détenu par l'Armée nationale populaire (ANP)”, a-t-elle souligné dans une déclaration. Le ministère de la Défense a procédé, lundi dernier, à la destruction du stock restant de mines antipersonnel détenu par l'ANP, conformément aux obligations internationales de l'Algérie découlant de la mise en œuvre de la Convention dite d'Ottawa, sur l'interdiction de l'emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel et sur leur destruction, conclue à Oslo le 18 septembre 1997 et ratifiée par le pays le 17 décembre 2000.
“L'Algérie devient ainsi un pays exempt de mines antipersonnel et montre la voie aux pays ayant encore des mines sur leur territoire”, a fait remarquer la délégation de l'UE en Algérie, réaffirmant sa solidarité dans cet effort et son engagement à atteindre un monde exempt de mines antipersonnel. De nombreuses opérations de destruction de mines antipersonnel, disséminées par le colonisateur le long des frontières Est et Ouest, ont été menées depuis l'indépendance pour permettre l'assainissement des zones minées. Ce fléau a engendré 7 300 victimes civiles, à savoir 4 830 durant la guerre de Libération nationale et 2 470 après l'Indépendance, selon des chiffres du ministère de la Défense nationale.

APS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
Brahms le 27/09/2017 à 8h53

Il faudrait aussi penser à l'indemnisation des victimes par une pension adéquate et une forte somme d'argent pour les préjudices moraux, financiers et corporels des victimes. Il faut donc arrêter de spolier les victimes en attendant qu'elles décèdent dans la souffrance (double sanction). Les congratulations ne pourront venir qu'après avoir clos entièrement le travail et à ce stade, nous en sommes très loin. Les victimes en ont assez d'attendre.

Commentaires
1 réactions