Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Algérie-chine

M. Messahel se félicite de l'excellence des relations

S'exprimant lors d'une interview accordée à l'Agence Chine Nouvelle (Xinhua) samedi à l'occasion de la célébration du 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques algéro-chinoises, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, a salué la croissance accélérée qui a marqué les relations algéro-chinoises au cours des dernières années, une croissance qui s'est traduite par la préservation par la Chine de la première place au rang des partenaires commerciaux de l'Algérie, avec une moyenne annuelle qui a dépassé 8 milliards USD.  
Il a qualifié, par ailleurs, l'initiative de la “ceinture et la route” de projet stratégique intégré ayant pour but le renforcement de la coopération entre les États au service de leurs objectifs de développement et leurs intérêts communs, à travers notamment la multiplication des investissements, relevant que l'Algérie était un “acteur incontournable dans la relance de la coopération sino-arabe”, et ce, au regard de ses relations distinguées avec la Chine et son rôle pivot dans le monde arabe.  
Proposée par le président chinois Xi Jinping, la “ceinture et la route” est une initiative stratégique de développement axée sur l'échange et la coopération entre la Chine et les pays d'Asie, d'Europe et d'Afrique. Elle est composée de deux concepts principaux, à savoir “la route de la soie économique terrestre” et “la route de la soie maritime”.  
Cette initiative tend à réaliser une route de la soie moderne liant la Chine par voie terrestre et maritime avec le sud-est et le centre de l'Asie, le Moyen-Orient, l'Europe et l'Afrique dans le cadre des objectifs de développement durable en assurant la capacité d'accès aux marchés des différents pays. La Chine a consacré 126 milliards de dollars pour la réalisation de ce plan.  Le chef de la diplomatie algérienne a salué également les efforts consentis dans le domaine des sciences, technologies et applications de l'espace ayant été couronnés par le lancement du premier satellite algérien (Alcom Sat 1) depuis la Chine le 11 décembre dernier.
Il a souligné également l'intérêt qu'accordait l'Algérie à la réalisation du port d'El-Hamdania (120 km au nord-ouest d'Alger) qui sera réalisé par la Chine avec un crédit de 3,3 milliards de dollars.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER