Scroll To Top
FLASH
  • La demande de remise en liberté provisoire de Louisa Hanoune rejetée par le tribunal militaire de Blida.

A la une / Actualité

Boumerdès

Magistrats, notaires et huissiers rejoignent la contestation

Le mur de la peur semble être brisé à jamais à Boumerdès. Qui aurait pu imaginer qu’un jour les juges, les notaires et les huissiers de justices sortiraient pour protester aux côtés du peuple, contre le régime et ses pratiques. Hier, un immense rassemblement devant la cour de justice de Boumerdès a regroupé les auxiliaires de justice venus des quatre coins de la wilaya, ainsi que certains magistrats courageux qui n’ont pas cédé aux intimidations de leur tutelle. Lors de ce rassemblement auquel se sont joints les enseignants, les protestataires ont affiché leur refus face à la volonté du président de la République de violer la Constitution et ainsi de prolonger son mandat. Les magistrats présents à cette manifestation ont insisté sur l’impératif de respecter la loi pour pouvoir ériger un État droit. Ces derniers portaient des pancartes où étaient écrits : “Oui à l’indépendance de la justice, oui à l’État de droit’’ et “Le peuple veut une justice indépendante’’. Les magistrats ont, également, appelé à la mise en place d’un syndicat national indépendant, qui travaillera pour mettre fin aux interférences dans le travail de la justice. Au milieu de la foule, on pouvait distinguer une grande banderole portée par plusieurs personnes, des notaires qui voulaient transmettre un message aux citoyens qui se sont soulevés contre le régime. Il y était écrit en arabe : “Les notaires sont avec le peuple’’ et “Les notaires sont avec la légitimité constitutionnelle”. Hier, les enseignants, qui ont observé une grève — à laquelle a appelé l’intersyndicale —, ont également marché dans la ville avant de rejoindre le sit-in de la justice. Sur place, enseignants, avocats, magistrats et tous les autres présents ont entonné des chants patriotiques et scandé des slogans en faveur d’un État libre et démocratique.


N. OUHIB


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER