Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

MSP

Menasra dénonce “une fraude flagrante”

Abdelmadjid Menasra, président du MSP. © D. R.

Le chef du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abdelmadjid Menasra, a estimé, hier, que les élections locales de jeudi dernier ont été marquées par “une fraude flagrante”, mettant, notamment, en avant, le fait que les procès-verbaux de dépouillement ont subi des changements. “Lors du scrutin pour les locales de jeudi dernier, il y a eu une fraude flagrante”, a-t-il dénoncé lors d'une conférence de presse qu'il a animée au siège de son parti.
Outre les dépassements rapportés dans les médias et autres réseaux sociaux, M. Menasra en veut pour preuve notamment le changement des PV de dépouillement dans plusieurs centres de vote à travers le pays. Il rappelle, à ce propos, que même le président de la commission d'organisation des élections, qui n'est autre que le Premier ministre et non moins chef du RND, Ahmed Ouyahia, s'est plaint de la fraude même s'il refuse de la nommer.
“Ouyahia lui-même se plaint des dépassements. II avoue donc qu'il y a eu fraude même quand il ne la nomme pas. Parler des dépassements, c'est parler de la fraude”, a commenté le chef du MSP, sa colère largement visible sur son visage et à travers une gesticulation inhabituelle chez lui, M. Menasra se dit davantage outré que même l'armée soit impliquée dans cette compétition politique. Il cite notamment l'exemple de la région de Tindouf où, regrette-t-il, le nombre des éléments de l'APN ayant voté lors de ce scrutin dépasserait de loin celui des citoyens. “Qu'est-ce qu'on dira désormais du maire de Tindouf ? Un élu de l'armée ou du peuple ?”, s'interroge-t-il, l'ironie mêlée à la colère. Il regrette à ce titre que l'armée soit mise au service d'élus “corrompus”.
Pour Menasra, si on aimait vraiment notre armée, on l'aurait épargnée de cette besogne qui ne la concerne pas. “Celui qui aime son armée doit élever le niveau pour la préserver des missions qui ne sont pas les siennes et qui, pire, souille son image”, a-t-il souhaité, sa fléchette clairement décochée à la plus haute hiérarchie de l'APN, en particulier, et aux tenants du pouvoir, en général. L'autre cible de M. Menasra n'est autre que l'administration, à sa tête certains walis qu'il accuse de partialité. Il citera notamment les walis d'Annaba, d'Oran et d'Oued Souf. Il s'en prend particulièrement au premier magistrat de la wilaya d'Annaba qui avait, rappelle-t-il, poursuivi à faire campagne pour “son parti” (le FLN, ndlr), même après la clôture de la campagne électorale. M. Menasra n'en veut pas moins à certains magistrats qu'il accuse de “complicité” et de “corruption”. Il vise, notamment, ceux ayant procédé au changement des PV de dépouillement. Le chef du MSP n'a pas manqué de faire, par ailleurs, une mise au point à ceux qui estiment que son parti aurait régressé au terme de ces élections locales. “Certains médias ont tiré la conclusion que les résultats obtenus par le MSP seraient en régression par rapport aux précédentes locales. Ce qui est totalement faux.”
Ses analyses, visiblement préméditées, ne se réfèrent, bizarrement, à aucun chiffre. “Je me demande ce qui motive ces gens-là à tirer des conclusions aussi hâtives et infondées ?”, a dénoncé M. Menasra, rappelant, au passage, que le nombre d'APC obtenues en 2012 par les trois partis, le MSP, Ennahda et Islah, formant alors l'alliance l'Algérie Verte, était de 29, alors que le MSP, seul, obtient aujourd'hui 51 communes. Idem pour la présence des élus du parti dans les APW qui est, désormais, dans 23 wilayas, alors qu'elle ne l'était que dans 16 en 2012.


Farid Abdeladim

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER