Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Après le réexamen de son dossier par la cour suprême

Merzoug Touati sera jugé à la cour de Skikda

La Cour suprême a statué sur le dossier de Merzoug Touati. L'affaire a été renvoyée devant le tribunal criminel de deuxième instance de la cour de Skikda, a-t-on confirmé, hier, auprès de Me Hamaïli Boubekeur, l’un de ses principaux défenseurs, mais la date n’a pas été fixée. Seulement, la session criminelle débutera le 28 janvier prochain.
Et d’ajouter que l’affaire concernant son client n’a pas été programmée. Toujours selon son défenseur, le dossier de son client n'a toujours pas été transféré devant la juridiction compétente. S’agissant de Merzoug Touati, il est toujours au pénitencier de Blida où il avait été transféré le 10 novembre dernier.
Ce transfert a eu lieu quelques jours seulement après son transfèrement du centre pénitentiaire d’Oued Ghir (Béjaïa) vers celui de Saïd-Abid, dans la wilaya de Bouira. Bien que cette décision de transfert de prisonnier d’un centre de détention à un autre soit, selon des juristes, une procédure tout à fait “normale” et “routinière”, il n’en demeure pas moins que la famille de Merzoug Touati et les membres du comité citoyen réclamant sa libération affichent leur inquiétude et s’interrogent sur les raisons ayant motivé ces transferts, jugés “successifs” et “inexpliqués”.
Le jeune blogueur Merzoug Touati, en détention depuis janvier 2017, a fini par voir, après deux années de détention, la justice, en l’occurrence la Cour suprême, accéder à la demande de la défense et des membres de la famille du blogueur. Comme rapporté dans notre édition d’hier,
Me Boubekeur Hamaïli, l'un des avocats de la défense, a indiqué que la Cour suprême a ordonné de rejuger cette affaire par une cour criminelle autre que celle de Béjaïa.
Il faut dire que de nombreux militants des droits de l'Homme et autres acteurs sociopolitiques attendent, depuis plusieurs mois, la libération de ce jeune détenu d'opinion.


M. Ouyougoute

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER