Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Les portes ouvertes sur les filiales de cevital inaugurées hier

MFG : à la découverte du numéro 1 du verre en Afrique

Le process de production s’effectue suivant une technologie pointue, avec des équipements ultramodernes. Résultat : 30% de la production sont destinés au marché national et couvrent les besoins nationaux,  tandis que les 70% restants sont exportés.

L’entrée du complexe industriel de Larbaâ est ornée d’un auguste insigne bleu portant les trois initiales du nom de la filiale. Les agents appariteurs s’affairent et se démènent par faits et gestes pour assurer un meilleur accueil aux visiteurs. La cour époussetée, les murs astiqués, des jardinets débroussaillés bien agencés… l’usine du verre du groupe Cevital se refait une beauté et se prépare à abriter un événement inhabituel. Elle ouvre en toute transparence les portes de ses unités aux journalistes de la presse nationale.
L’opportunité s’offre ainsi aux professionnels des médias pour qu’ils puissent avoir une idée sur cette success-story, cette longue et non moins passionnante aventure dans laquelle s’est lancé Issad Rebrab depuis 2007. Une visite guidée vers les différentes chaînes de production de l’entreprise Mediterranean Float Glass (MFG) commence. Voyage au cœur du premier producteur de verre en Afrique... Des centaines de tonnes de sable sont acheminées régulièrement vers l’usine en provenance de la wilaya de Tébessa. D’aucuns s’interrogent sur l’utilité de ce matériau pour une industrie du verre !    Il s’avère que cette matière première, mixée à huit additifs spéciaux, est à l’origine de la fabrication du… verre.
Le process de production s’effectue suivant une technologie des plus pointues avec des équipements ultramodernes répartis sur une superficie évaluée à plus de 30 hectares. Un four acheté de Chine, une station d’épuration d’eau, des autoclaves… sont autant de machines qui font de ce complexe le number one en Afrique. Leur fonctionnement est l’œuvre des employés algériens, entre ingénieurs et techniciens, formés en Algérie et chez les fournisseurs allemands, français, italiens et chinois… À travers les discussions entamées avec eux, l’on mesure le haut niveau de leur professionnalisme et surtout leur parfaite maîtrise du métier, chacun dans sa spécialité. Au moins quatre types de verres, notamment le clair, le plat, le feuilleté, à couche tendre, sont fabriqués dans cette usine. La capacité de production est estimée à 600 tonnes/jour. Près de 30% de la production sont destinés au marché national et couvrent les besoins nationaux, tandis que les 70% restants sont exportés essentiellement vers l’Europe. Oui, l’Algérien peut désormais s’enorgueillir et dire en toute fierté que son pays est devenu exportateur de verre.

L’Algérie devient exportatrice de verre
À la fin de l’année 2006, le président du groupe Cevital, M. Issad Rebrab, s’était engagé, une fois son usine de Float Glass achevée, de faire de l’Algérie un pays exportateur de verre. À cette période, notre pays couvrait la quasi-totalité de sa demande par l’importation. Personne ne donnait cher d’un tel engagement. Car, outre les méfaits de la crise qui repoussaient toute idée d’un tel projet, l’industrie du verre dans notre pays était encore à ses premiers balbutiements. C’était compter sans la perspicacité et l’audace de ce capitaine d’industrie qui a toujours eu ce flair des affaires. “Chose promise, chose due”, dit l’adage et M. Rebrab a tenu sa promesse dans un environnement socioéconomique pourtant peu favorable. Aujourd’hui, MFG dispose d’une unité de commercialisation, dénommée MFG Europe, dotée de deux bases logistiques, l’une en Italie et l’autre en Espagne. C’est dire la qualité exceptionnelle du produit commercialisé à l’international. Les employés de MFG soutiennent mordicus que leur verre dépasse les normes requises en la matière dans le Vieux Continent. Iso 9001-2008 pour la qualité, Iso 14001-2004 pour l’environnement et Ohsas 18001-2007 pour la santé et la sécurité des travailleurs, ISO 9001 pour le management des projets et le marquage CE résument les standards et autres certifications obtenus par le verre de MFG.
Poursuivant son développement afin d’élargir sa gamme et répondre aux attentes des clients, l’usine oriente sa production vers les produits semi-industriels et la transformation. Il s’agit de la ligne de production de verre feuilleté, mise en service en décembre 2009, dédiée à l’export. L’autre concerne le verre à couche qui est un produit verrier industriel aux performances thermiques avérées. Par ailleurs, une deuxième ligne en réalisation permettra prochainement de multiplier la production avec une capacité supplémentaire de 800 tonnes/jour. À noter que ces produits verriers portent le label Cekal qui est une marque de qualité dont les exigences élevées dépassent celle du niveau réglementaire requis. L’impressionnant complexe, édifié par Cevital à Larbaâ, qui emploie plus de 800 personnes, n’a pas laissé indifférents les plus hauts responsables du pays, à leur tête le président de la République.
Son inauguration par le premier magistrat du pays, le 28 mai 2007, dénote de l’intérêt porté à cette industrie au plus haut niveau. MFG inaugure ainsi une série de portes ouvertes sur les diverses filiales du groupe. L’objectif est de faire découvrir les unités de production aux journalistes pour qu’ils puissent comprendre la politique économique et la stratégie industrielle prônées par Cevital.


B K