Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Elle a rassuré sur le financement continu des foyers d’accueil

Mme Ghalia Eddalia : “La prise en charge à domicile des personnes âgées sera généralisée”

Pour une politique de prise en charge des personnes du troisième âge plus efficiente. © D.R.

La ministre de la Solidarité nationale et de la famille a réaffirmé, depuis Constantine, la volonté du gouvernement de continuer à financer les foyers d'accueil des personnes âgées, quelle que soit la situation financière du pays. “Nous continuons de disposer des moyens nécessaires pour assumer notre mission et nos engagements envers cette frange de la société et l'ensemble des  couches sociales précaires”, a affirmé Mme Ghalia Eddalia. En parallèle à cet effort, la ministre a annoncé la généralisation à l'ensemble des wilayas du pays du nouveau dispositif de prise en charge à domicile des personnes âgées. Une décision prise à la faveur des résultats concluants des expériences menées ces trois dernières années dans trois wilayas-pilotes ainsi qu'après la promulgation de l'ensemble des textes encadrant la protection des personnes âgées, notamment les plus fragiles d'entre elles. Selon la ministre, la prise en charge à domicile des personnes âgées démunies, en difficulté sociale ou sans attaches familiales repose sur 4 actions : la médiation familiale et sociale, l'aide matérielle aux concernés ainsi qu'aux familles d'accueil, l'aide à la création d'entreprises versées dans l'aide aux personnes âgées et, enfin, l'encouragement des séniors à développer des activités économiques. Pour ce qui est de la médiation familiale et sociale, grâce à cette dernière plusieurs résidents des foyers d'accueil ont pu regagner leurs familles à titre définitif ou temporaire. Cette médiation est couplée par une deuxième action, à savoir les aides matérielles que reçoivent les concernés et les familles d'accueil. La troisième action consiste à encourager, à travers le dispositif Ansej, les jeunes promoteurs à créer des entreprises d'aide à domicile aux personnes âgées. Toujours, selon la ministre de la Solidarité nationale et de la Famille, des exemples ont déjà vu le jour à Alger, Skikda, Souk- Ahras, Bouira ainsi qu'à Oran.  
Enfin, la quatrième action consiste en l'effort à déployer afin d'aider les séniors à créer des activités économiques dans le cadre de l'Angem. Selon Mme Ghalia Eddalia, près de 30 000 personnes âgées ont déjà bénéficié de ce type de crédits. Ces déclarations ont été faites par la ministre, hier et avant-hier, lors de son déplacement à Constantine dans le cadre de la célébration de la Journée mondiale des personnes âgées. À l'occasion, elle a procédé à la mise en exploitation du centre psycho-pédagogique des enfants handicapés mentaux de Hamma-Bouziane. Toujours à Hamma-Bouziane, elle a, aussi, visité le foyer des personnes âgées où elle a partagé un dîner de l’Achoura avec les pensionnaires. Avant de quitter Constantine, Mme Ghalia Eddalia a visité plusieurs autres structures dépendant de son secteur à l'instar d'un projet de réalisation d'un Samu à Ali-Mendjeli, localité où elle a distribué un matériel roulant au profit du centre psychopédagogique des handicapés mentaux.


Mourad KEZZAR

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER