Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Usines du groupe Condor à Bordj Bou-Arréridj

Mme l’ambassadeur du Canada en visite de courtoisie

L’ambassadeur du Canada vsitant les installations de Condor. © D.R.

Condor, leader algérien des produits électroniques et technologiques, a reçu, vendredi dernier, la visite de Son Excellence l’ambassadeur du Canada, Mme Patricia McCullagh, et ce, dans le cadre du renforcement des liens économiques entre les deux pays. Reçue à Bordj Bou-Arréridj par le président du conseil d'administration de Condor, Abderrahmane Benhamadi, la diplomate canadienne a eu à visiter les unités de production les plus importantes du constructeur algérien, telles que l’unité mobile et IT, ainsi que Gerbior, filiale spécialisée dans l’agroalimentaire. “Condor est un exemple de ce qui peut être entrepris en Algérie quand on développe une compagnie aussi diversifiée et qui plus est se retrouve leader dans plusieurs secteurs”, a déclaré Mme Patricia McCullagh, affirmant que “le Canada s’intéresse beaucoup au marché algérien”. Celle-ci a, d’ailleurs, indiqué que “l’objectif de ma tournée dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj est de m’enquérir des potentialités économiques de la région”, tout en évoquant “des perspectives de coopération dans les secteurs agroalimentaire, électronique, les technologies nouvelles et les énergies renouvelables”. Le président du conseil d’administration de Condor Group, qui a estimé la visite “comme un signal fort pour les entreprises algériennes”, a parlé, quant à lui, “de la possibilité de formation dans le domaine du blé pour les ingénieurs de la filiale Gerbior qui fait partie du groupe Benhamadi”, et ce, sur proposition de Mme l’ambassadeur. Il annoncera même le renforcement de la coopération. “Nous avons examiné la possibilité de travailler avec des bureaux d’études canadiens dans le domaine électronique”, rappelant, au passage, que “le groupe Benhamadi exporte des produits alimentaires au Canada, les pâtes en particulier”.


R. N.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER