Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Acte 12 de la révolution populaire

Montréal toujours au rendez-vous

La mobilisation des Algériens du Canada ne faiblit pas. Ils étaient encore nombreux, dimanche, pour l’acte 12 de la révolution populaire à manifester place du Canada, au centre-ville de Montréal. Les contraintes du jeûne n’ont pas dissuadé les manifestants à descendre dans la rue pour réitérer leur revendication du départ du système. Vers 13h, le décor est déjà planté. La sonorisation amplifiait les chants patriotiques, pendant que les manifestants arrivaient par petits groupes avec l’emblème national et le drapeau amazigh. La foule commençait à grossir à vue d’œil. Les débats habituels, dignes des parlements démocratiques, sont de nouveau instaurés, permettant aux manifestants de donner leur avis sur la situation politique qui prévaut en Algérie.

Des pistes de sortie de crise sont également avancées. Les pancartes brandies reprennent l’essentiel de la littérature démocratique de la révolution née le 22 février. “L’armée dans les casernes”, “Pour une Assemblée constituante”, “Système dégage”, “Nous sommes unis, vous êtes finis”, pouvait-on lire, entre autres, sur ces pancartes. Les manifestants scandaient aussi des slogans de la même veine. “Algérie libre et démocratique”, “Pas d’élections avec la bande”, “Klitou lebled ya sarrakine”, scande-t-on à tue-tête. Un manifestant tournait au milieu de la foule avec une pancarte qui attire l’attention : “L’été approche, dégagez de Club-des-Pins”. Ce dimanche, l’art s’est invité à la manifestation avec un espace dédié aux arts plastiques. Des manifestants, jeunes notamment, étaient invités à participer à une toile collective intitulée “Peins ta révolution”. Des artistes en herbe donnaient ainsi libre cours à leur inspiration.

Les manifestants promettent de maintenir la mobilisation jusqu’au départ du système qui doit déboucher sur une période de transition démocratique. “Nous allons sortir chaque dimanche, quelles que soient les conditions. L’Algérie mérite qu’on se mobilise pour elle”, avance un manifestant venu en famille. L’élection projetée par le pouvoir pour le 4 juillet est catégoriquement rejetée par les Algériens du Canada. Ils l’ont déjà fait savoir lors du 11e acte des manifestations, en simulant un référendum sur le sujet. 
 

Yahia Arkat


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER