A la une / Actualité

Forum d’affaires Algéro-russe

Moscou courtise les investisseurs algériens

Intervenant à l'ouverture des travaux du Forum d’affaires, entre les opérateurs économiques algériens et leurs homologues russes, qui s’est tenu hier après-midi à l’hôtel El-Aurassi, le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, a indiqué qu’il fallait donner désormais une teneur plus économique et commerciale au partenariat algéro-russe. Pour ce faire, le ministre a insisté sur la nécessité de mettre en place les outils nécessaires pour l’accomplissement de cette tâche. À l’occasion, le ministre des Finances a réaffirmé l’engagement de l’Algérie pour le renforcement et la diversification de ses relations de coopération économique avec la Russie. Pour sa part, le ministre de l’Énergie russe, Alexandre Novak, s’est présenté comme un véritable VRP de l’économie russe. Après avoir passé en revue la solidité de l’économie (2,5% de croissance et 3,5% d’inflation), il a indiqué que le marché russe est très attractif et offre de nombreuses opportunités aux opérateurs algériens. Le ministre russe, qui qualifie l’Algérie de leader en Afrique et dans le monde arabe, s’est dit optimiste quant aux perspectives de coopération entre les deux pays, citant de nombreux domaines, à l’instar de l’agriculture, des transports et de la géologie. Alexandre Novak a lancé un appel franc aux opérateurs algériens désireux d’investir en Russie. Il s’est dit favorable à des projets en Russie à travers des sociétés mixtes. Pour les convaincre, le ministre a mis en valeur la “législation très libérale” de son pays en matière de rapatriement des dividendes. Par ailleurs, Alexandre Novak a souligné qu’il fallait créer des conditions propices à l’investissement dans nos deux pays respectifs.
À ce titre, il précise qu’il y a un programme à moyen terme (3 ans) pour développer la coopération. “La mise en œuvre de ce programme contribuera à donner une nouvelle impulsion à la coopération.” D’ailleurs, un certain nombre d’accords et de partenariats, allant dans ce sens, seront signés à l’occasion de la rencontre des Premiers ministres des deux pays le 12 octobre prochain. Organisé par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (Caci), ce forum constitue la troisième rencontre qui se tient en 18 mois, entre les deux parties. Il a, notamment pour objectif de permettre aux entreprises des deux pays d’identifier les opportunités de partenariats industriels et d’examiner les possibilités de conclure des projets dans différents secteurs.

Saïd Smati