Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le bureau exécutif du parti le réaffirme

MSP : “L’élection présidentielle nous concerne”

C’est à travers un communiqué sanctionnant les travaux de son bureau exécutif national que le Mouvement de la société pour la paix (MSP) a réaffirmé sa position par rapport à la présidentielle prévue au printemps 2019. Après avoir annoncé, dans un passé récent, qu’il se prépare d’ores et déjà à cette échéance, le MSP revient à la charge et précise dans son communiqué que “notre mouvement est concerné par cette élection d’une façon ou d’une autre”. Même s’il est tout à fait naturel qu’une élection, quelle que soit sa nature, intéresse toute formation politique, celle de 2019 n’a pas, à l’heure actuelle, attiré beaucoup de prétendants à la candidature, et encore moins emballé la classe politique.
Et ces réaffirmations du MSP laissent supposer que la formation islamiste serait partante pour ces joutes. L’ex-Hamas a souligné, par ailleurs, que des “éclairages” sur la présidentielle seront donnés lors d’une rencontre des structures du parti prévue demain vendredi. Sur un autre volet, le MSP a longuement traité de sa proposition de “consensus national” qu’il a soumis récemment à la classe politique. Le parti considère que cette proposition “a suscité le débat” et “a provoqué plusieurs changements” sur la scène politique nationale.
Même si le MSP n’énumère pas “ces changements provoqués”, par sa proposition, il estime que sa proposition “porte en elle-même les solutions à la crise algérienne”, car, informe le parti, “la copie a été enrichie suite aux rencontres avec les autres acteurs politiques”. “La situation actuelle a besoin de solution et non de course pour le pouvoir”, a écrit le parti, ajoutant que “la dégradation de la situation se lit dans la persistance de la gestion opaque des affaires du pays, la guerre des clans, les tentatives de résolution des conflits politiques d’une manière floue et l’exclusion”. “Le vrai nationalisme est celui qui agrée le consensus, les rapprochements et l’égalité dans chances”, a encore ajouté le parti du défunt Nahnah. Abordant les sujets de l’actualité, le MSP considère que la dégradation des services de santé, de transport, de tourisme, de l’éducation… est provoquée par “l’absence d’une réelle gouvernance”, ainsi qu’à cause “du régionalisme, de la corruption et de la soumission à des personnes”.      


Mohamed Mouloudj


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER