Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Le ministre des Ressources en eau à Oran

Necib rassure sur la qualité de l’eau du robinet

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, s’est montré jeudi rassurant sur la question de la qualité de l’eau du robinet, au moment où certains continuent d’entretenir le lien entre l’AEP et l’épidémie de choléra qui sévit dans plusieurs régions du pays. “Je confirme que l’eau potable est de haute qualité, et traitée selon les normes. Aucune crainte à avoir”, a-t-il affirmé, lors du point de presse tenu à la résidence El-Bahia, à l’occasion de sa visite de travail à Oran. À une question de Liberté sur les gros consommateurs d’eau qui puisent de la nappe phréatique, le ministre a répondu que “les gros consommateurs qui utilisent les forages payent une redevance à Agir”. “Pour l’eau potable, le tarif est réduit mais relevé sur le compteur”, a-t-il précisé. À l’usine de dessalement d’El-Magtaâ, le ministre n’a pas mâché ses mots à cause de l’arrêt technique prolongé de l’usine qui perturbe la distribution de l’eau potable en cette période estivale où le pic des 500 000 m3/j a été atteint. “Deux ans après, vous n’arrivez pas à atteindre les objectifs inclus dans le contrat. Les 500 000 m3/j vous ne les avez jamais atteints. Prenez vos dispositions pour atteindre votre performance”, s’insurge Hocine Necib, en visite, jeudi dernier, à Oran.
En effet, l’usine d’une capacité théorique de 500 000 m3/j ne produit que 110 000 m3/j actuellement à cause des fréquentes pannes bien qu’elle soit sous garantie puisque sa production a été lancée en juillet 2016. Après les remontrances, le ministre semble satisfait de la disponibilité et la qualité de l’eau potable à Oran. “98% de nos clients sont approvisionnés 24h/24, reste les 2% qui englobent la région d’Oued Tlélat et Tafraoui mais tout rentrera dans l’ordre dès la réception de la 2e conduite qui passe par la station de pompage d’Araba en provenance de la station de dessalement”, affirme le directeur de wilaya du secteur. Par ailleurs, le ministre a décidé d’octroyer une enveloppe de 10 millions de dinars pour la réhabilitation du réseau de distribution d’Oued Tlélat afin d’éradiquer tous les points noirs. Lors de sa visite au bâtiment intelligent ainsi qu’aux laboratoires de la Seor, Necib a insisté sur la qualité de l’eau potable du robinet. “L’eau est un produit vital et elle est soumise à un contrôle strict où 80 paramètres sont analysés, selon les normes internationales”, explique-t-il. Notons que les besoins de la wilaya d’Oran en eau potable sont de l’ordre de 500 000 m3/j lors des pics alors que les capacités de stockage dépassent les 700 000 m3, soit une réserve de sécurité de 45 heures au lieu de 24.

NOUREDDINE BENABBOU


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER