Scroll To Top
FLASH
  • Le procès de Kamel Chikhi, dit "El Boucher", est reporté au 19 juin sur demande ses avocats.

A la une / Actualité

Le Ministre des ressources en eau à Tiaret

Necib rassurera-t-il sur les pénuries d’eau ?

© D.R.

Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, a été, hier, l’hôte de la wilaya de Tiaret où il a entamé une visite de travail et d’inspection de deux jours. Arrivé en fin d’après-midi, le ministre et la délégation qui l’accompagnait ont directement rejoint la localité de Mechraâ-Sfa, dont la visite était prévue pour le début de la journée d’aujourd’hui lundi dans le programme initialement tracé, où une halte a été marquée sur le site du projet de construction du château d’eau à Kaf Ben Haïder, et ce, avant de visiter la station d’épuration du barrage Ben-Khedda. De retour à Tiaret, le ministre a eu à s’enquérir des activités des diverses ailes de son département à travers une présentation animée par les directions concernées au niveau de la maison de la culture Ali-Maâchi.
Aujourd’hui, Hocine Necib entamera son périple à Sidi Bakhti où il aura à inaugurer le réseau d’alimentation en eau potable, avant de rejoindre la localité de Takhemaret où il visitera un projet portant sur la rénovation et l’équipement d’un périmètre d’irrigation. À Aïn Kermes, les responsables de l’Algérienne des eaux (ADE) présenteront au membre du gouvernement le projet portant sur le renforcement du réseau AEP devant alimenter les communes de Frenda, d’Aïn Kermes, de Medrissa, de Medna, de Sidi Abderahmane et de Rosfa à partir de la nappe phréatique de Chott Echergui à Aïn Kermès qui renferme trois nappes importantes, celles du tertiaire continental, du sénonien et du bajobathonien. À Tiaret, la délégation ministérielle fera une halte au niveau du projet de réalisation d’une unité de déshydratation mécanique des boues, pour un coût de près de 13,5 milliards de centimes, à la station d’épuration située sur la route de Bouchekif. Le ministre clôturera sa visite à Mahdia où il aura à inaugurer deux châteaux d’eau d’une capacité de 1 500 m3 chacun.
Cependant, ce qui est attendu de cette visite sera certainement la réaction de la population qui ne ratera pas l’aubaine d’interpeller le ministre quant aux pénuries et perturbations itératives que connaissent la plupart des localités de la wilaya. Pour rappel, le même ministre avait promis, lors d’une sortie effectuée en mars 2013 dans cette wilaya, que l’alimentation en eau potable sera garantie de jour comme de nuit et sans rupture aucune, alors que la population est actuellement servie à raison de 4 heures sur 24. Néanmoins, certains quartiers montrent déjà leur inquiétude de vivre les déboires du mois de Ramadhan passé, à l’instar du quartier Sonatiba. On se rappelle aussi que lors de la visite citée, intervenue à l’orée du mois de Ramadhan, comme cette année, Hocine Necib avait instruit les responsables de son secteur pour établir des priorités en matière d’alimentation en eau potable afin de réduire le déficit enregistré dans plusieurs communes de cette wilaya. Dans le même sillage, et pour rassurer les populations, le ministre avait souligné qu’une capacité de 500 000 m3 allait être pompée à partir de la station de dessalement de Macta, dans la wilaya d’Oran, et dont la wilaya de Tiaret en profitera à concurrence de 100 000 à 200 000 m3 pour satisfaire plusieurs autres localités en eau potable.
Un projet qui demeure toujours à la traîne et sur lequel il reviendra sûrement. Au demeurant, on s’attend aussi à ce que le ministre revienne sur le programme initié par son département et visant l’approvisionnement des Hauts-Plateaux à partir du Sud et qui devait s’étaler sur 40 ans. Un projet qui devait s’échelonner sur dix phases dont la première, qui au terme de son étude, portait sur les forages de reconnaissance devant confirmer l’existence de la ressource en eau et dont Tiaret est concernée, à l’instar de certaines autres régions.


R. SALEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
benx le 02/04/2018 à 12h33

La visite du ministre de l'hydraulique n'a rien apporté a Tiaret si ce n'est que du réchauffé visiter la station de "traitement" des eaux (AEP) du barrage de Bakhada et non pas "d’épuration" qui existe depuis le début des années 1980!Idem pour la station d’épuration des eaux usées de Tiaret (route de Bouchekif) qui existe depuis plus de 10 ans!L'AEP a partir de la Macta n'est pas au menu, encore moins le transfert a partir de l'Albien vers(Tiaret,Djelfa et M'sila)déplacement pour un château ...

Commentaires
1 réactions