Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

CELYA BENYAHIA, ÉTUDIANTE EN ARCHITECTURE ET MEMBRE DU CLUB “NOMAD”

“Nous allons continuer à occuper les campus”


Pour mettre un terme au mouvement de protestation contre le 5e mandat dans les universités, le ministère de l'Enseignement supérieur a décrété les vacances scolaires avant l’heure. Dans cet entretien express, Celya Benyahia, étudiante en fin de cycle à l'École polytechnique d'architecture et d'urbanisme (Epau), et membre actif du club estudiantin “Nomad”, réagit à la décision de Tahar Hadjar.

Liberté : Comment avez-vous appris la nouvelle des vacances universitaires décrétées avant l’heure ?
Celya Benyahia : À vrai dire, cela ne nous a point étonnés. Nous nous attendions à une telle réponse de leur part, car nous sommes persuadés que les mouvements estudiantins leur font peur. Il est clair que cette manœuvre vise à vider les campus et les cités universitaires pour casser la dynamique en cours.

Quelles seront les implications de cette décision sur le déroulement de l’année universitaire en cours ?
D'après le communiqué, l'année universitaire s'achèvera en juillet plutôt qu’en juin. Les examens et les séances de rattrapage seront donc forcément avancés. Pour ma part, je suis prête à décaler ma soutenance, s'il le faut. La mobilisation en cours est inédite et elle doit l’emporter sur toute considération personnelle.

Comment comptez-vous réagir ?
Rien ne stipule que les campus et les cités universitaires doivent fermer pendant les vacances.
À l'Epau, nous avons déjà prévu, pour cette semaine, des rencontres-débats pour décider des prochaines actions à envisager contre le cinquième mandat et pour le départ du régime. Nous comptons donc continuer à occuper les campus.



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER