Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Ghenima Aït Brahim, directrice de l’éducation de Blida

“Nous avons pris toutes les dispositions requises”

Ghenima Aït Brahim, directrice de l’éducation de la wilaya de Blida. ©Nabila Saidoun/Liberté

285 403 élèves rejoindront les bancs de l’école dès demain à Blida, la seule wilaya qui reste en état d’alerte suite à l’épidémie de choléra.

Directrice de l’éducation de la wilaya de Blida, Mme Ghenima Aït Brahim, que nous avons rencontrée dimanche, fait le point sur la prévention contre le choléra qui demeure en état d’alerte face à la maladie. Elle parle également de la rentrée scolaire de manière générale : “Je rencontre les parents d’élèves parce qu’ils ont un rôle complémentaire important à jouer dans notre démarche qui ne saurait réussir sans leur adhésion. Les mesures prises par la tutelle, que toutes les directions de l’éducation doivent suivre à la lettre, sont censées trouver une continuité même en dehors de l’école.” Et c’est sur un ton rassurant qu’Aït Brahim aborde la rentrée scolaire à Blida qui compte pas moins de 285 403 élèves, dont 160 108 pour le primaire pris en charge par 5 169 encadreurs, 372 chefs d’établissement et 195 adjoints ; 101 434 pour les 143 établissements du palier moyen, c’est 4 510 professeurs et 2 543 autres pour les 49 lycées gérés par 1 943 personnes en guise d’encadrement administratif. Il est question aussi de 17 nouveaux groupes scolaires pour le premier palier, dont 7 pour la ligne de Bouinan et 10 autres répartis sur le reste de la wilaya, dont 2 pour Ouled Aïch, et 3 nouveaux CEM ainsi que 3 lycées, dont 2 pour Bouinan et 1 pour El-Affroun. La directrice informe également de la mise en place d’un comité d’urgence de santé, conformément à une circulaire ministérielle-cadre. “La circulaire-cadre est dédiée, entre autres, aux directeurs de l’éducation, aux chefs d’établissement ainsi qu’aux inspecteurs. Elle comprend 10 volets et 186 points et énumère les devoirs et les prérogatives sans omettre le volet santé qui a été renforcé par précaution”, rassure notre interlocutrice comptant sur le renforcement du volet inhérent à “la santé et sécurité des enfants”. Elle évoquera alors une visite médicale globale et la présence de “3 médecins spécialistes et 2 psychologues ainsi que de 44 UDS chargées du dépistage, de la vaccination et des soins bucco-dentaires, y compris pour la partie esthétique (16 fauteuils dentaires)”. Des mesures dites classiques renforcées par un plan d’action (protocole) à cause du choléra qui est déjà activé : “Nous avons mis en place un comité composé des cadres de la DE qui travailleront en étroite collaboration avec plusieurs parties dont la santé scolaire et les inspecteurs.” Appelé “Comité d’urgence de santé”, celui-ci comprend toutes les étapes à suivre pour le nettoyage et l'entretien des établissements scolaires et leurs alentours, les organes habilités et la conduite à tenir face à toute situation. “Notre tutelle a préconisé en faveur d’un protocole le nettoyage, le chaulage et la javellisation des sanitaires, des réservoirs d’eau, des cantines et de tout l’environnement des écoles, et ce, avant la rentrée scolaire des élèves et c’est chose faite”, poursuit Ghenima Aït Brahim, ajoutant : “Après la rentrée, les directeurs des établissements veilleront à ce que les élèves se lavent les mains en entrant à l’école, à l’entrée et au sortir des cantines.” Le comité veillera aussi à faire remonter l’information au plus vite pour intervenir dans les plus brefs délais au moindre problème.

Prime de scolarité et livres gratuits
Une rentrée scolaire réussie selon notre interlocutrice est un ensemble de critères indissociables : “Notre tutelle nous a réunis récemment pour faire le point sur ce qui a été entrepris et sur ce qui reste à faire durant toute l’année, notamment sur le volet formation qui tient à cœur notre ministre qui ne ménage aucun effort en ce sens.” Résultat des courses, la wilaya de Blida n’enregistre aucun problème pour le livre scolaire déjà distribué à hauteur de 40%. “Il est question de presque 2 millions et demi de livres pour la wilaya de Blida. Aucun titre ne manque, et les livres seront gratuits pour les nécessiteux en même temps que la somme de 3 000 DA pour 80 000 élèves, et ce, dès la première semaine de la rentrée”, dira-t-elle.

Nabila Saidoun

ARTICLES CONNEXES

  • Prévention contre le choléra
    Priorité aux écoles primaires à Bouira

    Dans certaines communes, telles que Kadiria, Zbarbar et Maâla, le plan de prévention n’a pas été encore exécuté.

  • Hygiène dans les établissements scolaires
    Une rentrée et des incertitudes à Constantine

    Le wali de Constantine, qui animait la semaine dernière une conférence de presse dédiée exclusivement aux préparatifs de la rentrée scolaire 2018-2019, avait affirmé qu’aucune inquiétude ne pèse sur les conditions de déroulement de cette dernière.

  • Assainissement sanitaire préventif
    Lente réaction de certaines APC à Sétif

    Même si les instructions émanant du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales ainsi que celui de l’Éducation nationale pour assurer une bonne rentrée scolaire au niveau des établissements(...)


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER