Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Jean-Louis Levet, haut cadre à la coopération franco-algérienne, à Tizi Ouzou

“Nous devons jouer un rôle d’interface entre l’Europe et l’Afrique”

S’exprimant lors une conférence sur le développement de l’entreprise dans le cadre de la coopération algéro-française, organisée, hier à Tizi Ouzou, Jean-Louis Levet s’est longuement attardé sur le sens concret que son pays compte désormais donner à la déclaration de coopération et d’amitié signée en 2012 entre les deux pays.
“Ma conviction est que nous sommes deux pays qui sont géographiquement face à face et nous avons donc vocation à penser et agir côte à côte. Dans une mondialisation de plus en plus chaotique, nous avons besoin de travailler ensemble. Nos deux pays ont vocation de jouer un rôle d’interface très active entre l’Europe et l’Afrique. Le destin de l’un est lié au destin de l’autre, et réciproquement”, a, d’emblée, expliqué Jean-Louis Levet .
Faisant part de sa seconde conviction, M. Levet explique que “pour travailler davantage côte à côte, il faut à la fois un nouveau mode de pensée et un nouveau mode d’action”. S’agissant du mode d’action, le conférencier estime que cela consiste à comprendre les compétences et les besoins des partenaires algériens. “Il s’agit ensuite de définir des priorités, et nous avons défini ensemble trois grandes priorités, à savoir les questions de formation, la détermination des déterminants de la compétitivité et de la qualité, notamment dans un pays comme l’Algérie où l’informel est prédominant, puis comment développer des partenariats productifs entre des entreprises françaises et algériennes.” “12 accords ont été déjà signés dans différents domaines, mais ce que nous cherchons n’est pas de faire du quantitatif, mais des cas d’exemplarité, de montrer au Français comme il est passionnant et intéressant de travailler avec l’Algérie, et réciproquement”, a-t-il souligné, avant de citer, entre autres cas d’exemplarité dans le domaine de la formation, les cas de partenariat avec le groupe PSA et Schneider Electric.  

“Brandt et Oxxo : un bel exemple de colocalisation et de co-innovation”
Évoquant, comme troisième conviction, la nécessité pour l’Algérie et la France de travailler d’égal à égal, Jean-Louis Levet estime qu’il faut aller vers des partenariats dans des logiques de colocalisation et de co-innovation. “Nous devons travailler ensemble sur les produits et les procès d’innovation, et les compétences sont là, en France et en Algérie”, dira-t-il, avant de souligner qu’il s’agit là d’un modèle qui a déjà fait ses preuves et qui a donné ses résultats avec la reprise de Brandt et d’Oxxo par le groupe Cevital. “Brandt est un bel exemple de colocalisation et de co-innovation. Lorsque Brandt était en difficulté en France, parmi les repreneurs, il y avait le groupe Cevital qui, contrairement aux autres qui nous expliquaient qu’il fallait licencier 50% du personnel, a proposé de reprendre Brandt et faire en sorte de maintenir les emplois et d’en créer d’autres en France et en Algérie”, a-t-il souligné, citant l’exemple de la mise au point du nouveau design qui a permis l’obtention par Brandt du premier prix de l’Institut français du design.
Le responsable français a ensuite enchaîné avec l’opération de colocalisation effectuée par le groupe Cevital avec Oxxo et qui a permis, a-t-il rappelé, de maintenir les emplois d’Oxxo en France et de créer d’autres emplois en effectuant un investissement de 150 millions d’euros, et qui compte, a-t-il poursuivi, créer une usine Oxxo même ici à Tizi Ouzou. Il est à noter qu’à l’occasion de la conférence, les responsables locaux se sont échinés à présenter la situation, les opportunités et surtout les atouts dont dispose la wilaya de Tizi Ouzou pour attirer des investisseurs, notamment français.

Samir LESLOUS


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER