Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Mme L’ambassadeur de Suède à Oran

“Nous n’avons pas de coopération sécuritaire avec l’Algérie”

L’ambassadrice de Suède, Marie-Claire Swärd, jeudi dernier, à Oran. © D. L./Liberté

Présente à Oran, dans le cadre de la signature d’une convention de Scania, le fabricant suédois de véhicules industriels, l’ambassadeur de Suède, Mme Marie Claire Swärd-Capra, a accepté d’aborder un certain nombre de sujets politiques au-delà de l’objet de sa visite. En effet, parmi les questions abordées avec elle, la situation et la crise des réfugiés en Europe, sachant que la Suède en a accueilli plusieurs milliers. “En 2015, la Suède a enregistré 18 000 réfugiés, un record. Avec la France et l’Allemagne, la Suède est le pays qui en a accueilli le plus. Majoritairement des Syriens, des Irakiens et des Afghans”. Et la diplomate de poursuivre : “C’est un défi pour la Suède car nous sommes un petit pays et un afflux pareil nous affecte forcément. Il existe un défi d’intégration.”
Sur la politique européenne face à la crise des réfugiés, Mme Marie-Claire Swärd évoque la position de son pays avec le souhait qu’au niveau de l’UE, “il y ait un partage des efforts entre pays. D’autres États comme la Grèce ou l’Italie ont été affectés différemment”. Elle a insisté sur la position de l’Europe qui doit “étudier la façon de gérer cette situation”, appelant à un débat sur la situation actuelle.
Sur ce, elle évoquera l’Algérie qui, elle aussi, doit faire face à des questions de flux migratoire : “L’Algérie est un acteur important et joue un rôle de stabilité en Afrique du Nord y compris dans les pays avoisinants. En Suède, nous n’avons pas de coopération dans le domaine de sécurité avec l’Algérie, mais nous connaissons parfaitement son rôle dans la stabilité.”
Et de conclure sur ces aspects
politiques que les relations bilatérales entre les deux pays sont excellentes. Sur un plan économique, la Suède compte une vingtaine de multinationales implantées dans notre pays en partenariat avec des entreprises locales.
À ce propos, l’ambassadrice dira que “la formation est un axe important pour nous dans les relations économiques, il y a une responsabilité sociale des entreprises, c'est-à-dire que toutes les possibilités de communiquer de manière intégrante avec la société sont importantes”. Là, se situe le fameux modèle suédois comme confirmé par notre interlocutrice, qui ajoute que c’est un facteur de compétitivité dans le monde.


D. L.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
LACIGALE le 06/11/2016 à 6h45

L'Algerie aussi s'est forgée un fameux modéle de lutte antiterroriste,qu'il faudrait exploiter et l'exporter à l'etranger pour gagner des devidendes en devise forte. La contribution d3s universites et instituts de formation en Europe ou en Amerique sont d'un apport considerable pourleurs économies.Faisons autant.

Commentaires
1 réactions