Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Tribunal de Tlemcen

Nouvelle affaire de corruption impliquant les frères Kouninef


Une nouvelle affaire de corruption, signature de contrats d’achat douteux d’eau potable traitée, transfert illicite de capitaux vers l’étranger (8 millions de dollars) dans laquelle seraient impliqués les frères Kouninef (en détention depuis le mois d’avril), est sur le bureau du procureur de la République près le tribunal de Tlemcen.

Il s’agit d’une affaire en rapport avec le fonctionnement de la station de dessalement d’eau de mer de Souk Tlétat, qui a coûté en 2011 la bagatelle de 250 millions de dollars. Tombée souvent en panne, l’usine dont les capacités de production de 200 000 m3/jour n’ont jamais pu être atteintes, censée couvrir l’approvisionnement en eau potable de 300 000 habitants, fait face à des difficultés financières pour sa gestion.

C’est à la suite d’une plainte déposée par la société singapourienne Hyflux PTE Ltd, maître d’ouvrage associé à Algerien Energy Company, à propos de la résiliation d’un contrat avec la société gérée par les frères Kouninef considéré comme étant entaché d’irrégularités, que la justice a enclenché l’enquête confiée à la brigade économique et financière de la sûreté de wilaya de Tlemcen.

Selon le parquet, plusieurs autres personnes sont soupçonnées de faux et usage de faux, d’abus de pouvoir et d’avoir participé à la conclusion de marchés non conformes à la réglementation en vigueur. Parmi eux sont cités le directeur général par intérim de l’Almiyah Attlemcenia et le chargé de contentieux de l’AAS-SPA (Kiffane Tlemcen), le directeur général de l’Algérienne des eaux (ADE, zone industrielle Oued Smar) et celui de Tlemcen, le P-DG d’AEC (Chéraga Alger), le directeur financier de Sonatrach (Hydra Alger) et le directeur général des impôts de Tlemcen.

Les frères Kouninef, propriétaires du groupe KouGC, spécialisé notamment dans le génie civil, l’hydraulique et le BTP, et toutes les autres personnes soupçonnées dans cette affaire à caractère économique seront convoqués prochainement par le procureur de la République et le magistrat instructeur. Placés en détention provisoire à la prison d’El-Harrach, les frères Kouninef, proches du clan Bouteflika, et ayant réussi à construire un empire grâce à la générosité de ce dernier, doivent comparaître prochainement devant le tribunal criminel pour des faits présumés de corruption.
 

B. A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER