Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

élection présidentielle à l’étranger

Opération “zéro vote” à Montréal

Rejet massif de l’élection présidentielle par les Algériens du Canada. © D.R

L’image est saisissante : une jeune manifestante du hirak brandit une pancarte rejetant la présidentielle à la face d’un homme d’un certain âge qui, sortant du consulat presque une main devant et une main derrière, tente de camoufler son visage devant la foule en colère. Mais sa face est déjà sur Internet. Samedi, premier jour du vote dans la diaspora, les Algériens du Canada se sont mobilisés en masse pour rejeter le scrutin présidentiel. Ils ont lancé une opération appelée “zéro vote”.

Devant le consulat d’Algérie à Montréal, transformé à l’occasion en bureau de vote, des centaines de manifestants scandent à tue-tête les slogans habituels de la révolution populaire. “Pas de vote avec la bande”, scande-t-on. Alors que des bénévoles observent une vigie devant l’immeuble consulaire avec pancartes, banderoles et drapeaux, la caravane motorisée s’ébranle depuis la rue Jean-Talon pour sillonner les rues de Montréal, avant d’aboutir au consulat algérien. Sur place, la tension est vive. Il a fallu que la police de Montréal se déploie pour prévenir tout débordement.

La sonorisation amplifie les chants patriotiques et les slogans engagés du hirak. Les manifestants se sont focalisés sur le rejet du vote. “Non, je ne voterai pas contre mon pays”, proclame une pancarte. “Pas de vote sous le règne des généraux”, lit-on sur une autre. Deux manifestants, un homme et une femme, tiennent un carnet de pointage. Ils cochent chaque personne qui entre au consulat. Pas grand monde au vu des croix posées sur la feuille. Peut-être une dizaine.

Ce pointage servira à prévenir d’éventuelles fraudes sur le taux de participation, anticipe-t-on. À l’origine de cette mobilisation, un appel des activistes du hirak de Montréal lancé à la communauté algérienne établie au Canada pour faire avorter le coup de force du pouvoir. “Nous avons rendez-vous avec l’Histoire et avec notre conscience. Nous avons un immense devoir envers notre patrie, envers toutes les personnes qui se sont sacrifiées pour une Algérie libre et démocratique. Mobilisons-nous, impliquons-nous. Soyons conséquents avec nous-mêmes, et les rêves de notre peuple seront réalisés pour le grand bien de notre pays et des futures générations”, préconise l’appel.

Les militants du hirak ont décidé d’organiser des manifestations chaque jour durant la période des opérations de vote. Des brigades de vigiles feront le pied de grue devant le consulat de 8h à 19h, soit les horaires d’ouverture des bureaux de vote. “Le blocage du vote anticipé ici à Montréal (et partout ailleurs dans le monde) par des voies pacifiques et légales est un message fort pour nos concitoyens en Algérie qui, à leur tour, veilleront à empêcher l’élection le 12 décembre, tout en restant pacifiques et déterminés”, soutient-on. À Ottawa, un autre rassemblement a été organisé devant l’ambassade algérienne.

Quelque 11 847 inscrits sur la liste électorale de la circonscription consulaire de Montréal qui regroupe le Québec et les provinces maritimes (Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Île-du-Prince-Édouard et Terre-Neuve-et-Labrador). Près de 110 000 Algériens vivent au Canada, dont la plus grande majorité réside dans la grande région de Montréal. 

 

De Montréal : Yahia Arkat

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER