Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

A la une / Actualité

Verdict du procès des affaires de l’automobile et du financement du 5e mandat

Ouyahia, Sellal et Bouchouareb condamnés à 15, 12 et 20 ans de prison

Photo : Liberté

Poursuivis dans l’affaire de montage de véhicules, pour notamment  «abus de pouvoir» et «octroi de privilèges indus», les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, ont été condamnés, ce mardi, à 15 et 12 ans de prison ferme, par le tribunal de Sidi M’hamed, à Alger. Les deux anciens haut-responsables ont également été condamnés à des amendes de deux millions de dinars pour le premier, et un millions de dinars pour le second. En fuite à l’étranger, l’ancien ministre de l’industrie, Abdeslam Bouchouareb, a été condamné à 20 ans de prison par contumace, dans le même dossier.

Les deux autres anciens ministres de l’Industrie, Youcef Yousfi et Mahdjoub Bedda ont été condamnés à dix ans de prison ferme, toujours dans la même affaire, alors que les hommes d’affaires Baïri, Arbaoui, Mazouz ont respectivement écopé de 3, 6 et 7 ans de prison ferme.

S’agissant de l’affaire du financement de la campagne électorale du cinquième mandat avorté, le tribunal de Sidi M’hamed a condamné  à 7 ans de prison l’ancien président du FCE, Ali Haddad, alors qu’Abdeghani Zaâlane, ancien ministre et directeur de campagne du préisdent déchu Abdelaziz Bouteflika, a été acquitté dans cette affaire.


Rédaction Web

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER